25 ouvrages fortement recommandés par Léon Tolstoï

Getty Images
Si vous avez d’ores et déjà dépassé les 35 ans, il vous faut absolument lire L'Iliade et L'Odyssée d'Homère, en grec ! C’est en tous cas ce que pensait l’illustre écrivain russe Léon Tolstoï. Voici la liste des œuvres qu’il considérait nécessaires au bon développement d’un être humain, à ajouter donc à vos lectures de cet été.

Après avoir lu la liste de John Lubbock des 100 plus grandes œuvres de tous les temps, publiée dans le magazine Pall Mall Budget en 1891, Léon Tolstoï fut non seulement mécontent, mais même furieux. Il décida par conséquent d’établir son propre top 100, mais réalisa que cette tâche était impossible. Toutefois, dans une lettre adressée à l’éditeur Mikhaïl Lederle, il lista les 45 livres qui l’avaient le plus marqué.

Il s’agit d’une large palette d’ouvrages, qu’ils soient religieux, issus de la Grèce antique, le fruit de la philosophie chinoise, des exemples de la poésie russe ou des romans méconnus. Nous avons pris connaissance de cette sélection et avons choisi les œuvres les plus accessibles et intéressantes qu’appréciaient ce grand auteur russe.

Avant l’âge de 14 ans

1. L’Ancien Testament. Livre de la Genèse. En réalité, Tolstoï l’appelait « Le livre de Joseph de la Bible ».

2. Les Mille et Une Nuits, et surtout Ali-Baba et les Quarante Voleurs ainsi que le Conte de Qamar al-Zamān

Lire aussi : Sept livres russes qui vous aideront à trouver un sens à votre vie

De 14 à 20 ans

3. L’Évangile selon Matthieu : Le Sermon sur la montagne. Il s’agit d’une partie de l’évangile comprenant des enseignements et citations de Jésus

4 Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau

5. Eugène Onéguine, roman en vers du poète russe Alexandre Pouchkine

6. Les Brigands, une pièce du dramaturge allemand Friedrich von Schiller

7. Plusieurs œuvres de Nicolas Gogol, notamment Vij, Le Manteau, La Perspective Nevski et bien entendu son œuvre la plus célèbre, Les Âmes mortes

8. David Copperfield, roman de l’écrivain britannique Charles Dickens

9. Un héros de notre temps, par le Russe Mikhaïl Lermontov.

Lire aussi : Connaissez-vous les lieux célèbres de la littérature russe?

De 20 à 35 ans

10. Hermann et Dorothée, récit épique en vers de l’auteur allemand Johann Wolfgang von Goethe

11. Notre-Dame de Paris, roman acclamé de l’incontournable Victor Hugo

12. L'Iliade et L'Odyssée d'Homère (version traduite)

De 35 à 50 ans

13. L'Iliade et L'Odyssée d'Homère, en grec !

14. Les Misérables, autre roman historique d’Hugo

15. Les Chroniques du Barsetshire, par le Britannique Anthony Trollope

16. Les romans rédigés par l’écrivaine Ellen Price, dite Mrs. Henry Wood. Tolstoï avait toutefois une préférence pour Les mystères d'East Lynne.

17. Les œuvres de la romancière George Eliot. À noter que Tolstoï était furieux à l’égard de John Lubbock car ce dernier s’était contenté de nommer les auteurs, sans indiquer d’œuvres précises. Mais ici il fait lui-même cela.

Lire aussi : Sept raisons pour lesquelles vous ne devriez jamais apprendre le russe

De 50 à 63 ans

18. Tous les évangiles en grec (Pourquoi pas ?)

19. Le Livre de la Genèse en hébreu (Vous n’avez toujours pas appris ces deux langues ? Tolstoï ne serait pas heureux de l’entendre !)

20. Progrès et Pauvreté, roman analytique de l’économiste américain Henry George

21. Les Pensées de Blaise Pascal

22. L’une des œuvres d’Épictète, philosophe grec de l’école stoïcienne

23. Les Analectes et Mencius du philosophe chinois Confucius

24. Les Grands Initiés d’Édouard Schuré. La partie concernant Bouddha a grandement influencé Tolstoï, car suite à cette lecture il a commencé à rassembler les œuvres au sujet de ce chef spirituel et a rédigé son propre essai, Le Bouddha.

25. Le Dao de jing, par Lao Tseu. Tolstoï a d’ailleurs été l’un des premiers traducteurs des œuvres de ce dernier vers le russe.

Léon Tolstoï n’a de cesse de fasciner le monde entier au travers de ses écrits. Nous vous dévoilons dans cette autre publication des photographies méconnues de ce monument de la littérature russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies