Sept raisons pour lesquelles vous ne devriez jamais apprendre le russe

Natalya Nosova
Que ce soit en Russie ou ailleurs, si vous êtes étranger et que vous parlez russe, on vous regardera toujours avec de gros yeux. Quelle que soit la signification de ces regards, vous ne passerez jamais inaperçu et cela pourrait grandement modifier le cours de votre vie. Russia Beyond vous met en garde, et vous explique, en toute ironie bien sûr, pourquoi vous ne devriez pas vous intéresser à cette langue.

1. La littérature russe s’emparerait de vous

Au premier abord, lire les œuvres de grands écrivains russes dans leur version originale pourrait sembler être une bonne idée, mais roman après roman vous vous noieriez dans le monde des classiques de Russie. Vous avanceriez inlassablement dans le voyage philosophique d’auteurs tels que Tolstoï et Dostoïevski et avec le temps vous occuperiez votre temps à réfléchir aux mêmes questions existentielles qu’eux. Échapper aux abysses sera alors impossible !

2. Trouver des synonymes aux mots russes serait un cauchemar

Essayer de saisir le sens de tous ces mots, comme smekalka (comprenette, capacité à comprendre rapidement) ou khalaïva (bonne occasion, quelque chose que l'on obtient à l’œil), vous ferait perdre la raison, puisque certains termes russes n’ont tout simplement pas d’exacte traduction dans les langues étrangères. Cela suffirait à emmêler vos neurones, dans cette recherche désespérée d’une alternative inexistante.

Lire aussi : Trucs et astuces pour optimiser votre apprentissage de la langue russe

3. Des propositions d’emploi inonderaient votre messagerie

Les voyages d’affaires en Russie, les négociations et les séances de bania avec vos partenaires russes lors d’hivers enneigés, les appels téléphoniques depuis de lointaines régions du pays, etc, ne sont pas un défi à la portée de tous les étrangers. Mais si vous maîtrisiez le russe, les chasseurs de têtes ne pourraient compter sur personne d’autre que vous pour atteindre le prometteur et émergeant marché russe. Vous auriez donc à en endosser la lourde responsabilité en échange d’un salaire mensuel relativement élevé et de perspectives professionnelles alléchantes. Fuyez donc, tant qu’il en est encore temps !

4. La Russie deviendrait votre principale destination de voyage

Alors qu’auparavant vous éprouviez toujours de la peine à choisir votre destination de vacances, après avoir étudié le russe vous vous rendriez compte des opportunités de séjour que représente le plus vaste pays du monde. De plus, vous auriez la garantie qu’un seul voyage ne suffirait pas : d’abord Moscou et Saint-Pétersbourg, puis le Baïkal, Vladivostok, le Kamtchatka, et ainsi de suite. Aucun séjour ne ressemblerait au précédent, une abondance de découvertes et de rencontres. L’horreur absolue !

Lire aussi : La prononciation du russe et les étrangers, un véritable casse-tête

5. Vous ennuieriez vos amis sur les réseaux sociaux

Les plaisanteries « C’est normal en Russie ! » et les liens vers des histoires portant sur le mystère de l’âme russe pourraient devenir une caractéristique constante sur votre mur Facebook, suscitant les interrogations de vos abonnés et de vos amis. Seuls vos camarades d’apprentissage du russe et vos correspondants dans le pays seraient susceptibles d’aimer vos publications.

6. La nourriture russe deviendrait votre péché mignon

Vos voyages occasionnels en Russie et vos soirées régulières à la maison avec vos amis russes feraient des concombres marinés, du caviar, des blinis et du borchtch des convives fréquents à votre table. Les restaurants russes de votre ville deviendraient également vos lieux de prédilection pour diner, et il est même possible que vous appreniez quelques recettes locales pour impressionner votre famille et vos proches, qui en d’autres circonstances n’oseraient pas goûter à la cuisine russe. Vos papilles et votre estomac approuveraient-ils ?

Lire aussi : Simple et efficace: cinq méthodes pour apprendre le russe en ligne

7. Vous pourriez être amené à modifier votre vision du monde

Une chose est sûre, apprendre le russe bouleverserait toutes vos connaissances concernant ce monde et changerait la manière dont vous le percevez. En plus de devoir régulièrement expliquer pourquoi vous auriez décidé d’étudier cette langue et pourquoi vous aimeriez Poutine, vous commenceriez à comprendre de mieux en mieux les Russes et à être plus sensible à la diversité des cultures présentes sur Terre. Ce ne serait pas conseillé pour une vie sereine, calme et plaisante, loin de tout tracas.

Si vous décidiez tout de même de vous lancer dans cette aventure qu’est l’apprentissage du russe, voici quelques applications pour smartphones qui pourraient vous y aider.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer