Les douze meilleures citations de Nicolas Gogol

Nikolaï Gogol.

Nikolaï Gogol.

Lori / Legion-Media
Le 1er avril, jour des farces, est l’anniversaire de la naissance du grand classique russe. RBTH revient sur les aphorismes de Gogol devenus célèbres.

1) Ah, les Russes ! Ils n’aiment vraiment pas mourir de mort naturelle. Les Ames mortes

2) Le monde entier sait que quand l’Angleterre prend du tabac, c’est la France qui éternue. LesMémoiresd’unfou

3) L’homme russe… possède une qualité étrange : dès qu’il a un sou en poche, tout lui est égal, il s’en moque comme de colin-tampon. Leportrait (l’une des premières éditions)

Wikimedia.orgWikimedia.org

4) Elle ne se battait avec son mari que le matin parce que ce n’est qu’à ce moment de la journée qu’elle le voyait parfois. La Nuit avant Noël

5) Je ne m'en cache pas, je prends des pots-de-vin, mais quels pots-de-vin ? Des chiots de lévriers. C'est une tout autre histoire ! Le Révizor

6) Aujourd’hui, toute nullité parvenue se prend pour un aristocrate. Le Révizor

7) Pas de doute qu’Alexandre le Grand ait été un grand homme, mais pourquoi casser les chaises ? Le Révizor

RIA NovostiRIA Novosti

8) Depuis que j'ai été nommé à l'hôpital — cela vous paraîtra peut-être incroyable — ils guérissent tous comme des mouches. À peine un malade entre-t-il à l'infirmerie qu'il est déjà guéri ; et cela n'est pas tant dû aux médicaments qu'à l'ordre et à l'honnêteté. Le Révizor

9) Ah ! Nom d'un chien ! C'est fameux d'être général ! LeRévizor

10) L’homme russe a un ennemi, un ennemi implacable et dangereux sans lequel il aurait été un géant. Cet ennemi, c’est la paresse. Extrait d’une lettre à l’homme de lettres russe Sergueï Aksakov

11) Chez l’Anglais, la parole naît de la vive et sagace compréhension des affaires du cœur et de la connaissance approfondie des choses de la vie ; chez le Français, la parole est l’instabilité même, elle brille d’un éclat qui plaît et attire, elle porte au loin le charme de ses grâces élégantes ; chez l’Allemand la parole est un idiome quintessencié qui est maigre, sec et poussif ; mais on chercherait en vain une langue qui fût plus vigoureuse et gaillarde, qui jaillit spontanément du cœur même, frappe très juste et très fort comme le fait le subtil mot russe. Les Ames mortes

12) ... J’ai dans la bouche un goût amer comme si un escadron y avait passé la nuit. Les Ames mortes

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.