Vous inscrire dans une université russe ? C’est possible en quelques clics !

La Russie invite tous les ans environs 15.000 étudiants étrangers à recevoir gratuitement une formation supérieure.

La Russie invite tous les ans environs 15.000 étudiants étrangers à recevoir gratuitement une formation supérieure.

Shutter Stock / Legion-Media
Un portail interactif des universités russes permettra de choisir une université et de s’y inscrire en ligne.

La Russie a lancé une plateforme pour les étrangers souhaitant étudier gratuitement dans les universités russes : « Les meilleures universités de Russie. Choisis la tienne ».

Le portail permet aux étrangers de choisir une université russe et d’y déposer immédiatement une demande d’inscription. La base de données du portail comprend une sélection de 207 des près de 900 universités de Russie.

Comme l’a expliqué à RBTH Dmitri Goujelia, vice-directeur de Rossotroudnichestvo, l’organisme russe chargé de la coopération universitaire, les critères de sélection étaient sévères : présence dans l’université d’un département de service aux étudiants étrangers, résidence universitaire, site en anglais, réseaux sociaux.

Quelles informations peut-on trouver sur le portail ?

Le nouveau portail donnera aux étrangers un accès à toutes les informations concernant les universités russes, et la procédure d’inscription est réduite au minimum. L’ancien système obligeait à être présent en personne ou à envoyer son dossier par la poste.

Le portail rassemble des informations pratiques : orientation éducative de l’université, position dans les classements internationaux, avantages de l’université pour les études supérieures, possibilité d’étudier gratuitement, tarif des études et coût du logement et de l’alimentation.

S’y ajouteront bientôt des informations sur la présence de logements universitaires, de programmes préparatoires, sur le nombre d’étudiants étrangers, les délais de remise de dossier, la présence d’infrastructuressportives.

Comment ça marche ?

1. Le candidat crée un compte sur le portail.

2. Il enregistre ses données personnelles, y ajoute les documents relatifs à son niveau de formation.

3. Il choisit jusqu’à six université russes par ordre de priorité.

4. Il envoie sa demande.

5. Le candidat peut suivre dans son espace personnel l’évolution de sa demande et recevoir les réponses des universités choisies.

Comment est traitée la demande du candidat ?

Dans une interview avec RBTH, Dmitri Goujelia a expliqué que les universités sélectionnaient elles aussi leurs candidats.

La Russie invite tous les ans environs 15.000 étudiants étrangers à recevoir gratuitement une formation supérieure. Dès qu’un candidat a déposé une demande, celle-ci est étudiée par les représentants de Rossotroudnichestvo dans son pays d’origine, puis l’agence remet sa demande au ministère russe de l’Enseignement.

« Une fois que la demande arrive à la commission du ministère russe de l’Enseignement, celle-ci la transmet aux universités qui peuvent choisir leurs candidats, car l’utilisateur indique six universités par ordre de priorité », commente M. Goujelia.

Si l’université rejette la demande du candidat, celle-ci est alors transmise à l’université suivante dans la liste établie par le candidat. Celui-ci peut voir dans son espace personnel quelle université a examiné sa demande, l’a rejetée, et la cause du refus. Si l’étudiant ne parle pas russe, on lui propose une faculté préparatoire.

Que se passe-t-il si les six universités refusent ? « Dans ce cas, la demande du candidat est envoyée dans une septième université, que le candidat n’avait pas demandée, mais dans laquelle des places sont disponibles », répond Dmitri Goujelia.

Le portail est disponible en 12 langues sur les sites des agences de presse Rossiya Segodnya et sur Sputnik, ainsi que sur le site bilingue. Ce projet est le résultat du travail collectif du ministère des affaires étrangères, du ministère de l’Enseignement et des Sciences et de Rossotroudnichestvo.

Lire aussi :

Sept critères pour réussir ses études en Russie

Ces jeunes chercheurs étrangers qui ont choisi la Sibérie

Etre étudiant en Russie en temps de crise

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.