En images: un emblématique pavillon d'URSS bientôt remis au goût du jour par des architectes nippons

Service de presse
L'un des musées russes les plus progressistes a invité un cabinet d'architectes japonais primé à redonner vie au légendaire pavillon Hexaèdre, abandonné dans le célèbre parc Gorki de Moscou.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le Musée d’art contemporain Garage a commencé son histoire dans le garage de bus avant-gardiste Bakhmetevski (dans lequel se trouve désormais le Musée juif et Centre de tolérance) à Moscou en 2007. Toutefois, depuis 2012, le musée est établi au sein du populaire parc Gorki de la capitale russe, où il a restauré plusieurs anciens bâtiments soviétiques. D'éminents architectes étrangers, tels que le Néerlandais Rem Koolhaas et son agence OMA, ont aidé l’institution à atteindre ses objectifs.

Or, en novembre 2021, le Garage a annoncé son intention de restaurer un autre bâtiment du parc Gorki, le pavillon « Hexaèdre ». Le bâtiment a été construit en 1923, d'abord sous le nom de pavillon « Mécanisation », dans le cadre de la première Exposition agricole, artisanale et industrielle de Russie. Conçu par les architectes soviétiques Ivan Joltovski, Viktor Kokorine et Mikhaïl Parousnikov, il a ensuite servi de cantine et de salle de danse, mais ces 30 dernières années, il a été délaissé et est presque tombé en ruines.

Le complexe sera cependant réhabilité au cours des cinq prochaines années par les architectes du bureau japonais SANAA (Sejima and Nishizawa and Associates), qui ont remporté le Lion d'or de la Biennale de Venise en 2004 et sont les lauréats 2010 du prix Pritzker d'architecture.

Les 9 500 mètres carrés de l’« Hexaèdre » comprendront alors une salle de spectacle, un espace d'exposition, une bibliothèque, une salle polyvalente et un café.

« Nous voulons nous assurer que notre bâtiment reflète notre étude permanente sur la fonction, l'objectif et la responsabilité d’un musée moderne », a déclaré Dacha Joukova, cofondatrice du Garage.

Tout en préservant les aspects historiques du bâtiment, le musée élargira de cette manière son programme architectural. « Avec chacun de ses bâtiments (le garage d'autobus Bakhmetevski, le café Vremena Goda), le Garage a ouvert un nouveau chapitre de son programme consistant à revoir et à réaffecter le patrimoine architectural et, au final, à le restituer dans le contexte contemporain », déclare Anton Belov, directeur du Garage.

Dans cet autre article, admirez en images dix joyaux de l'architecture russe contemporaine en bois.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies