En images: ces maisons campagnardes de Russie semblant sorties d’un conte de fées

Legion Media
Certains individus en Russie vivent encore dans de véritables izbas. Et quelles izbas! Entre façades en dentelle et sculptures aux motifs traditionnels, ils se sont construits de fabuleuses demeures.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

La maison du forgeron Kirillov, région de Sverdlovsk

Le village de Kounara est célèbre dans tout le pays pour cette maison inhabituelle, qui appartient à la famille du forgeron Sergueï Kirillov. Ce dernier a travaillé sur la façade de l’édifice de 1954 à sa mort. La maison est décorée de chambranles sculptés, d'ornements floraux colorés et de figures portant des symboles soviétiques : des pionniers (scouts d’URSS), des tissus rouges avec les slogans « La Paix au monde », et au centre du bâtiment – le profil de Vladimir Lénine.

Le maître est décédé en 2001, mais sa veuve Lidia est restée dans la maison, accueillant toujours chaleureusement les visiteurs. En 2018, à la demande de journalistes locaux, les autorités ont reconnu la maison Kirillov comme un site du patrimoine culturel de la région.

Maison de l'ébéniste Kalochine, région de Nijni Novgorod

Dans la région de Nijni Novgorod se trouve le village de Pourekh, connu pour ses maisons aux chambranles et façades sculptés. De nombreux habitants de Pourekh travaillaient dans l'usine de meubles locale et étaient donc spécialisés dans le travail du bois. Les maisons les plus intéressantes se trouvent dans la rue Lougovaïa.

Cette izba verte avec des représentations de cerfs (l’emblème régional) appartient à la famille de Nikolaï Kalochine, un ébéniste. Il a orné sa maison à partir du début des années 1970 et, grâce aux voyageurs et aux blogueurs, elle a acquis une notoriété nationale. Il est décédé il y a quelques années.

Maison de l'ébéniste Chesteperov, région de Nijni Novgorod

À côté de la maison de Kalochine se trouve un autre véritable terem, où vivent l'ébéniste Konstantin Chesteperov et sa famille. Il a maintenant presque 90 ans. Sur la façade bleue, vous pouvez voir de fabuleux oiseaux et créatures marines. Selon le maître, il lui a fallu plus de trois mois d'hiver pour décorer son logis.

Maison au dragon, région de Iaroslavl

Cette maison du village de Dourassovo appartient au charpentier Nikolaï Krylov depuis les années 1980. Il rêvait de devenir un artiste et a donc réalisé son rêve. Il a reconstruit presque tout dans la demeure de ses propres mains : il a d'abord installé une véranda tournante sur le toit pour que les invités puissent admirer les environs. En 2011, le légendaire dragon Zmeï Gorynytch y est apparu : « Avant cela, j'ai passé deux autres années à fabriquer les têtes. Mais je n'ai pas eu à sculpter le corps : j'ai ramassé des morceaux de bois pour les assembler comme un jeu de construction. Les yeux du dragon brillent de lumières rouges la nuit ».

Lire aussi : Dans les villages multicolores de Bachkirie

Maisons de vieux-croyants, Bouriatie

Le village de Tarbagataï, en Bouriatie, abrite des descendants de vieux-croyants et il fait partie de l'Association des plus beaux villages de Russie. Lorsque l'on arrive ici, on ressent un contraste sans précédent avec le reste des bourgades de Bouriatie à prédominance bouddhiste. Les vieux-croyants se sont installés à Tarbagataï au XVIIIe siècle, et aujourd'hui, il existe même un musée ethnographique consacré à l'histoire du village.

Néanmoins, il est bien plus intéressant de regarder les maisons en bois locales : même les plus modernes sont peintes dans des couleurs vives et décorées de volets avec des ornements végétaux. Les habitants les plus âgés des familles de vieux-croyants portent encore des robes et des accessoires d'antan dans leur vie quotidienne.

Maison aux chambranles sculptés, région de Moscou

Ivan Khafizov, fondateur du site Nalichniki.com (les « nalitchniki » ne sont autres que les « chambranles »), parcourt la Russie à la recherche de chambranles inhabituels. Il a trouvé cette maison près de Chatoura dans la région de Moscou. La demeure a été construite dans les années 1930, mais son propriétaire Viktor n'a commencé à la décorer qu'après 1990. « J'adore regarder les chambranles. C'est comme s'ils "habillaient" la maison. Elle se dresse comme une fiancée. Elle devient très belle », affirme le maître.

De ses propres mains, il a créé non seulement la façade sculptée, mais aussi tous les meubles en bois à l'intérieur – la table, les chaises, les fauteuils. Tout est en chêne. Même le samovar.

Maison-conte de fées, région de Sverdlovsk

Le village de Vissim est le lieu de naissance de l'écrivain russe Dmitri Mamine-Sibiriak. En plus de cela, les touristes curieux sont attirés ici par une maison en bois remplie de personnages de contes de fées. Elle appartient à Vitali Tcherepanov. Il travaillait comme mécanicien à Nijni Taguil, et après sa retraite, il a acheté une maison avec sa femme dans cette paisible bourgade et a commencé à sculpter le bois.

À partir de souches, il a donné vie à des personnages de contes de fées pour enfants et de dessins animés soviétiques : Baba Yaga, le facteur Petchkine, ou encore le renard de la fable d'Ivan Krylov, qui attend que le corbeau fasse tomber son fromage (œuvre empruntée à Jean de La Fontaine). Tcherepanov a même construit un carrosse en bois pour sa femme !

Maison en dentelle, région d'Ivanovo

La maison ajourée du village de Soïmitsy est apparue dans les années 1960. Son créateur est Konstantin Mouratov. À l'époque soviétique, l’édifice est devenu l'un des plus reconnaissables de la région – il était photographié par les journalistes des principales publications. Mouratov travaillait comme éleveur de bétail dans le kolkhoze local et passait ses soirées dans son atelier. La façade sculptée de sa maison a été inspirée par les motifs qui se formaient sur ses fenêtres avec le gel, accompagnés d’images d'oiseaux et de poissons provenant de contes de fées russes. Après avoir décoré sa propre maison, les voisins lui ont demandé de l'aider pour d'autres demeures du village. Mouratov a donc fabriqué plusieurs dizaines de chambranles. Depuis la mort du maître en 2011, sa veuve Alevtina occupe toujours les lieux.

Maison du kolkhozien, région d'Ivanovo

Cette maison de construction soviétique appartenait à une famille de travailleurs d’un kolkhoze dans le petit village de Palekh. L'endroit est connu comme le berceau des miniatures laquées, et le métier le plus populaire ici est encore aujourd'hui celui de peintre (officiellement, un résident sur huit gagne sa vie de cette manière). À Palekh, vous pouvez voir des maisons habilement peintes, tant anciennes que modernes. Cette maison à la façade sculptée date des années 1980 et est considérée comme un point de repère local.

Maison de la menuisière, région de Tioumen

En Russie, les menuisiers ne sont pas seulement des hommes, mais aussi des femmes. Natalia Makarova est une artisane de Ialoutorovsk qui a décoré sa maison de cygnes en bois et de chambranles sculptés au milieu des années 1990. C'est le genre de talents qui vivent dans les villages russes !

Dans cet autre article, admirez en images les sept plus beaux villages de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies