Dans les villages multicolores de Bachkirie

Un peuple le plus joyeux de toute la Fédération de Russie

Le Bachkortostan, également appelé Bachkirie, est une république située dans l’Oural russe, dont la capitale est Oufa. Le côté oriental abrite un peuple qui est peut-être le plus joyeux de toute la Fédération de Russie.

Tout d’abord, les habitants n’hésitent pas à peindre leurs maisons dans les couleurs les plus inimaginables qui soient pour la Russie, avec sa réputation plutôt injuste de pays lugubre.

Dans aucun village vous ne trouverez deux maisons identiques. Chaque habitant cherche à créer une façade individuelle. Plus ses couleurs sont vives, plus son propriétaire a de chances de gagner le concours de la plus belle maison.

Tout est pensé dans les moindres détails. Comme dans un conte de fées, les couleurs décoratives dominent, mettant la réalité sens dessus-dessous et donnant une nouvelle dimension artistique à des objets familiers.

Le touriste de passage ne peut qu’être ébahi par l’imagination des artisans ! Mais il est difficile de déterminer l’origine de cette tradition.

Comme le dit l’auteure du projet, Alina Beliaïeva, « J’ai commencé à travailler sur cette série de photos en 2013, en visitant les recoins les plus isolés du Bachkortostan à la recherche de maisons inhabituelles.

J’ai pris des dizaines de photos, mais celles-ci sont mes préférées. Pour moi, ce sens incroyable de la couleur, du rythme et de l’harmonie sont ce qui caractérise les artistes populaires au sommet de leur art.

J’ai même remarqué dans certaines combinaisons de couleurs une ressemblance avec les découpages d’Henri Matisse, ou le trait naïf et néanmoins subtil de Paul Klee.

J’ai été agréablement surprise par l’attachement délicat et viscéral des habitants pour leur pays ».

Toutes les maisons ont été photographiées dans les districts Abzelilovsky  et Uchalinsky du Bachkortostan, à l’est de la république. Là-bas, les villages comptent en moyenne 500 habitants, et tous appartiennent à l’ethnie bachkire.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.