Eaux cachées: six rivières de Moscou qui ont été enfouies sous terre

Musée de Moscou; SkyFi (CC BY-NC 3.0)
De nombreuses rivières et ruisseaux coulant à Moscou passent désormais dans des tunnels. Certains de ces cours d’eau sont très longs.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Likhoborka

La Likhoborka entrant dans son tunnel

La Likhoborka est la plus longue rivière souterraine de Moscou : elle fait 18 kilomètres de long et 14 d'entre eux coulent sous le territoire de la capitale. Il existe deux versions sur l’origine du nom. Les forêts qui entourent la chaussée Dmitrovskoïe étaient autrefois appelées « Likhoï Bor » (« Bois audacieux »), à cause des voleurs qui y vivaient et attaquaient les voyageurs, et la rivière pourrait avoir été baptisée en référence à ces forêts. Elle pourrait aussi avoir été nommée d'après Bolchié Likhobory et Malié Likhobory - deux villages situés à proximité. La rivière prend sa source à quelques kilomètres au nord des limites de Moscou, traverse le périphérique, coule à ciel ouvert le long du quai Likhoborskaïa, puis passe sous terre et remonte à la surface quelques kilomètres plus loin. Finalement, elle traverse un tunnel qui débouche dans la rivière Iaouza. À l'époque de Pierre le Grand, on formula l’idée de relier la rivière Moskova et le fleuve Volga par un canal utilisant une chaîne de rivières dont la Likhoborka, mais un tel plan était irréalisable au début du XVIIIe siècle. Cependant, la rivière faisait partie d'une voie navigable importante en direction de Vladimir (ville située à 180 kilomètres au nord-est de Moscou). Les environs de la Likhoborka étaient assez marécageux, mais après que la rivière eut été déviée sous terre, son ancien lit a été construit de manière assez dense. La même chose s'est produite avec de nombreux affluents de la Likhoborka, tels que le ruisseau Beskoudnikovski.

>>> Les secrets bien gardés du Kremlin de Moscou

Neglinnaïa

Le déversoir de la Neglinnaïa au XVIIe siècle

La Neglinnaïa (aussi communément appelée « Neglinka ») est la rivière souterraine la plus célèbre de Moscou. Il existe différentes versions concernant l’étymologie de ce nom ; par exemple, il pourrait provenir du mot « neglinok » qui signifie un petit marais. La Neglinnaïa mesure 7,5 kilomètres de long. Elle commence au nord de la ville et s'écoule vers le sud en passant par le centre-ville. La Neglinnaïa est devenue de plus en plus sale au fil du temps, car les Moscovites jetaient leurs ordures dans l'eau, et Moscou n’a pas eu de système de canalisations pendant des siècles. De plus, la rivière inondait les rues avoisinantes lors des averses. Tous ces problèmes étaient communs aux rivières désormais enfouies de Moscou.

Le boulevard Tsvetnoï imaginé avec la Neglinnaïa en surface

À la fin du XVIIIe siècle, le lit de la rivière malodorante et dangereuse a été transformé en canal et, dans les années 1810, la Neglinnaïa a été déviée dans un tunnel souterrain. Ceci a aidé à débarrasser la rivière des ordures, mais un système d’égouts n'est apparu à Moscou qu'à la lisière des XVIIIe et XIXe siècles. Les premiers tunnels étaient encore trop petits pour contenir la montée des eaux, de sorte que les inondations ont continué à se produire jusqu'aux années 1970, lorsqu'une canalisation supplémentaire pour la rivière Neglinnaïa a été construite. En 2021, une société d'urbanisme russe a proposé de refaire passer la rivière en surface, ce qui pourrait améliorer l'habitat urbain, mais les autorités de Moscou ont rejeté l'idée, jugeant le projet trop difficile et coûteux à réaliser.

Tchoura

Partie visible de la Tchoura près du cimetière Danilovskoïe

La Tchoura est l'une des anciennes petites rivières de Moscou. Les experts sont divisés quant à l'origine du nom de la rivière. Il existe une version selon laquelle « tchoura » signifie un banc de sable. La seconde hypothèse affirme que le nom vient de « tchour » - une frontière. La Tchoura mesure 7,3 kilomètres de long. Elle commence au sud-ouest de la ville et s'écoule vers le nord-est. Sur son chemin, la rivière a une partie ouverte de 500 mètres de long. Après cela, la Tchoura retourne sous terre et rejoint bientôt la rivière Moskova au niveau du quai Novodanilovskaïa. Comme beaucoup de petites rivières de Moscou, la Tchoura a été enfouie sous terre au XIXe siècle. La partie la plus ancienne du tunnel, qui subsiste encore de nos jours a été construite en 1906. Il possède des murs en granit et des voûtes en pierre blanche. Le tunnel de la Tchoura est également utilisé évacuer les eaux souterraines du sous-sol de Moscou et d'autres installations pour les empêcher d'être inondées - un phénomène courant pour ces rivières.

>>> Dix églises moscovites détruites pendant l’ère soviétique

Tarakanovka

La Tarakanovka en surface dans les années 1950

Le mot Tarakanovka provient probablement d'un nom propre, mais les chercheurs ne savent pas lequel exactement - le mot original aurait pu être considérablement déformé avant de s’imposer comme un nom de rivière. On sait que la Tarakanovka mesure environ 5 kilomètres de long ; elle commence dans le district de Voïkovski dans le nord-ouest de Moscou, puis se dirige vers le sud-ouest et rejoint la Moskova. Non loin de son déversoir, la Tarakanovka remonte à la surface sur 300-400 mètres. Le cours la rivière passe près de bâtiments résidentiels et d’installations industrielles et de transport. Entre 2009-2012, la Tarakanovka a beaucoup souffert de la construction d'un tunnel routier souterrain près de son embouchure - les ouvriers ont enfoui le lit de la rivière sous une couche de 1,5 mètre d’un type d'argile sur une surface de 2 kilomètres carrés. La Tarakanovka non seulement déversait de l'eau polluée dans la rivière Moskova, mais inondait également le quartier en cas de fortes pluies. Les travaux de construction suivants sur le tunnel routier ont compris un nettoyage de Tarakanovka et la rivière a même reçu un nouveau canal souterrain.

Presnia

Le pont Gorbaty et la Maison Blanche

La Presnia est l'une des rivières enfouies les plus anciennes et les plus petites. Son nom traditionnel, très probablement, vient du mot « presny » qui signifie « propre, frais », mais elle a aussi un nom non-officiel, Sinitchka. Il aurait pu être donné pour la couleur bleue (« siny ») de l'eau. La Presnia fait environ 4,5 kilomètres de long et débute près du stade Dinamo dans le nord-ouest de la ville. Ensuite, elle coule vers le sud-est et passe par le zoo de Moscou avant de rejoindre la rivière Moskova. La Presnia a été déplacée sous terre en 1908. Avant cela, la rivière était reliée à de nombreux étangs, mais maintenant, il n’en reste que sur le territoire du zoo de Moscou, car tous les autres ont été asséchés. Un autre rappel du passé de la Presnia est le pont Gorbaty, qui était utilisé pour traverser cette rivière. Le pont est situé près de la Maison Blanche (siège du gouvernement).

Tchertory

Le tunnel de Tchertory

Le réseau d'eaux souterraines de Moscou ne se compose pas seulement de rivières. Il comprend également de nombreux ruisseaux, par exemple, le Tchertory (il peut également être orthographié « Tchertoroï » ou « Tchartory ») dans le centre de Moscou. Le ruisseau a créé un profond ravin, qui a été nommé « Tchertory », parce que les gens disaient que le « diable l'avait creusé » (« tchert ryl »). C'était le nom de nombreux ravins de Moscou, mais celui-ci l'a conservé à travers les siècles et l'a finalement donné au ruisseau. La longueur du Tchertory est d'environ 2 kilomètres. Il commence dans la partie nord-ouest du centre-ville, coule vers le sud-est et se jette dans la rivière Moskova près de la cathédrale du Christ-Sauveur.

>>> En images: ce compte Instagram qui montre l'évolution de Moscou à travers le temps

Le boulevard Gogolevsky imaginé avec le Tchertory passant de nouveau à la surface

Le Tchertory a été dévié dans un tunnel au XIXe siècle. Le ruisseau a donné son nom au quartier Tchertolié qui l'entoure. La zone avait la réputation d'être un lieu mystique entouré de légendes. Maintenant, c'est la partie nord du quartier de Khamovniki. Comme pour la Neglinnaïa, les urbanistes ont eu l'idée de ramener le Tchertory à la surface. Cependant, jusqu'à présent, le projet est resté lettre morte.

Dans cette publication découvrez pourquoi Moscou est la ville la plus verte du monde.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies