Cinq grands dramaturges russes à connaître absolument

Ateneum, Galerie Tretiakov, Domaine public
Les pièces des écrivains russes ne sont pas moins célèbres dans le monde théâtral et lyrique que les œuvres de Tolstoï et Dostoïevski dans le domaine du roman. Et si vous voyez ces noms sur les affiches, n'hésitez pas à acheter des billets!

Vous pensez que le théâtre russe commence avec Anton Tchekhov ? Que nenni. Les pièces destinées aux scènes théâtrales ont commencé à voir le jour en Russie au XVIIIe siècle et ont été écrites en grande partie sous l'influence d'auteurs anciens et des dramaturges français Molière et Beaumarchais. L’une des pièces les plus célèbres (et drôles) de l’époque est Le Dadais de Denis Fonvizine, qui raconte l’histoire d’un « fils à maman » qui n’est pas capable de faire lui-même ses lacets.

Le diplomate Alexandre Griboïedov a provoqué une révolution dans le drame russe : sa pièce Le Malheur d’avoir trop d’esprit (1822-1824) a introduit la satire politique dans la banalité du quotidien propre aux anciennes pièces et a parlé au public dans une langue plus vivante.

Malheureusement, Fonvizine et Griboïedov sont restés dans l'histoire comme les auteurs d'une seule grande pièce, alors que générations suivantes ont été incroyablement prolifiques - nombre de leurs chefs-d’œuvre sont toujours mis en scène dans des théâtres. Voici les principaux auteurs.

>>> Elle donne des couleurs à Tolstoï, Tchékhov, Boulgakov et d'autres écrivains russes

1. Alexandre Pouchkine

Prenez littéralement n'importe quel genre littéraire - et avec presque 100% de certitude, Pouchkine peut être considéré comme le meilleur. Ses pièces en vers n'étaient à l'origine pas destinées à être mises en scène au théâtre. Pour le poète, il s'agissait d’un énième jeu textuel, les questions posées par le narrateur à la première personne dissimulant à peine la voix de l'auteur.

De nombreux théâtres musicaux de Russie et dans le monde mettent en scène l'opéra Boris Godounov de Modeste Moussorgski, inspiré de la tragédie de Pouchkine écrite en 1825. Il s'agit d'une grande pièce sur le Temps des troubles – y sont évoqués l’accession au trône du tsar Boris Godounov, le meurtre du dernier fils d'Ivan le Terrible - tsarévitch Dimitri et le châtiment consécutif à ce meurtre.

À propos, grâce à la plume habile de Pouchkine, le grand public perçoit précisément les événements du Temps des troubles à travers le prisme de l'intrigue de Boris Godounov, bien que les historiens ne soient pas complètement d'accord.

Un autre cycle important du Pouchkine dramaturge est la série des Petites tragédies. Également rédigées sous forme poétique, ce sont quatre petites fables sur les questions de morale éternelles qui reposent sur des intrigues médiévales.

2. Nikolaï Gogol

L'auteur des Âmes mortes est l'un des premiers satiristes russes à avoir décidé de démasquer sans pitié la morale des propriétaires terriens, des fonctionnaires et des serviteurs russes. Mais la principale chose qu’il expose est la stupidité, l’hypocrisie et le mensonge qui imprègnent la société.

>>> Dix théâtres russes de province à découvrir absolument

Deux des comédies de Gogol -  Le Revizor et Le Mariage - sont devenues des classiques du théâtre russe. Mais si la « comédie » de Tchekhov provoque un rire mêlé de larmes, vous hurlerez de rire face aux héros de Gogol, tant il dépeint avec vivacité les fonctionnaires qui rampent devant leurs patrons ou, par exemple, les femmes rêvant de se marier.

Les Âmes mortes est également un best-seller théâtral qui est activement mis en scène en Russie et ailleurs.

3. Alexandre Ostrovski

Ostrovski est peu connu des lecteurs et des cercles théâtraux étrangers, mais ses pièces font partie du programme scolaire de littérature (ce qui signifie qu'elles sont connues de tous les Russes depuis le berceau). En outre, ses œuvres sont écrites sur un terreau purement russe et montrent la vie d'une province russe typique - les marchands de la Volga et les bourgeois.

L’Orage et La sans-dot sont deux tragédies qui vous émouvront aux larmes. Ostrovski a peut-être été le premier défenseur des droits des femmes - les deux pièces sont pleines de compassion pour le sort difficile de la gent féminine à l’époque.

Dans L’Orage, l'héroïne a épousé un homme qu’elle n’aime pas et est forcée de souffrir en raison du caractère de sa belle-mère. Et dans La sans-dot, Larissa ne peut pas épouser son bien-aimé, car elle n’a pas de dot, mais elle l’aime courageusement malgré le mépris de la société (Au fait, n’oubliez pas de regarder le film Romance cruelle d'Eldar Riazanov, basé sur La sans-dot).

4. Anton Tchekhov

Vous attendiez certainement le plus célèbre dramaturge russe du monde, et nous y arrivons ! Tchekhov a non seulement écrit un grand nombre d'histoires inoubliables, mais il a également dans ses pièces décrit mieux que quiconque la fameuse « âme russe ».

>>> Dix citations de grands écrivains sur le mystère de l'âme russe

Les œuvres les plus célèbres de Tchekhov dramaturge sont Les Trois sœurs, La Mouette et La Cerisaie. En fait, elles traitent toutes de la mort de l'ancienne Russie, de la crise de la noblesse, et de la soif de changement.

Toutes les pièces ont été mises en scène par Konstantin Stanislavski dans son légendaire Théâtre d'art de Moscou et ont connu un immense succès. Tchekhov a écrit La Cerisaie un an avant sa mort, et on estime qu’il y prophétisait la première Révolution russe de 1905.

5. Maxime Gorki

La pièce Les Bas-fonds, consacrée aux habitants d’un asile de nuit pour les sans-abri en 1902, a fait grand bruit sur la scène du Théâtre d'art de Moscou – la mise en scène de Stanislavski a été donnée 300 fois en faisant à chaque fois salle comble.

L'écrivain prolétarien a lancé une nouvelle révolution dans la dramaturgie et a commencé à parler dans une langue complètement nouvelle. Il a abandonné les problèmes éphémères des nobles et s'est attaqué aux gens ordinaires et à leurs difficultés, que le public raffiné ne soupçonnait peut-être même pas.

Léon Tolstoï lui-même enviait le succès de Gorki comme dramaturge. Il n'a complètement pas compris ce nouveau travail prolétarien, et ne voyait pas le sens de décrire les problèmes des vagabonds et des mendiants, ainsi que leur vie dans les bas-fonds.

À l'époque soviétique, Gorki était considéré comme l'écrivain n°1. En plus des Bas-fonds, les théâtres mettaient en scène sa pièce profondément tragique Vassa Jeleznova, ainsi que Les Enfants du soleil, qui ont connu un grand succès en Russie comme à l'étranger.

Dans cette autre publication vous découvrirez où voir les dix pièces russes les plus célèbres à Moscou et à Saint-Pétersbourg.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies