Les îles Solovki, mélange entre esprit sacré de l’orthodoxie et sombre passé du Goulag

Sergei Bobylev/TASS
Les îles Solovki constituent un archipel unique dans le Nord de la Russie. Elles peuvent se targuer d’une incroyable diversité de paysages et d’une riche histoire, tout en contrastes. Russia Beyond vous présente ce lieu singulier au travers de photographies publiées par des locaux et des voyageurs sur Instagram.

Des paysages enchanteurs

Depuis le XVe siècle, les îles Solovetski, également connues sous le diminutif Solovki, ont abrité l’un des plus grands monastères de Russie. Sous Staline néanmoins, ce lieu sacré a été converti en camp d’emprisonnement faisant partie du tristement célèbre système du Goulag. Aujourd’hui, le monastère est de nouveau opérationnel et des religieux y officient toujours.

Spécificités locales

Cet archipel est situé dans la région d’Arkhangelsk (991 kilomètres au nord de Moscou), tout près de la république de Carélie, réputée pour ses lacs et sa nature sauvage, l’une des plus belles du pays. Ici, vous pouvez ressentir la véritable essence du Nord, avec sa roche grise, ses plantes naines, sa mousse et son vent frais. Les moustiquaires sont par ailleurs indispensables, tout comme les vêtements bien chauds. Vous en aurez besoin, même en été.

Paradis des voyageurs

Les Solovki connaissent aujourd’hui un essor touristique notable. Ce lieu est en effet parfait tant pour les visites historiques que pour les randonnées. On trouve près du monastère plusieurs petits hôtels, mais les possibilités pour y planter sa tente sont multiples. Louez un vélo et explorez les environs, voguez d’une île à une autre en bateau, ou parcourez les lacs de l’île principale en paddle.

Публикация от @mini_tours

Pour vous plonger plus encore dans l’ambiance de cet endroit semblant hors du temps, nous vous proposons le visionnage de notre passionnant reportage à son sujet.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies