Koudykina Gora: ce lieu que garde l’unique dragon slave de Russie

Vyacheslav Platsynda
Voici l’histoire d’une contrée enchantée connue sous le nom de «la Montagne de Là où», un pays où se côtoient créatures féériques et animaux d’ailleurs, le tout quelque part en Russie, entre collines et sources d’eau pures.

Si vous demandez à un Russe où il se rend, il est possible qu’il vous réponde : « À Koudykina Gora (littéralement « la Montagne de Là où ») pour voler quelques tomates ». Que cela signifie-t-il ? En fait, traditionnellement, cette phrase est utilisée lorsqu’une personne ne veut pas dévoiler ses projets.

Mais en réalité, personne n’a jamais vu cette légendaire montagne et personne ne croit vraiment en son existence. Pourtant, il se trouve que nous avons trouvé cet endroit, et ce conte de fées devient réalité à quelques heures seulement de Moscou.

Lire aussi : Penza, petite bourgade russe convertie en pôle international de création

La route vers ce lieu secret n’est néanmoins pas aisée. Koudykina Gora est situé à 425 kilomètres au sud de Moscou, dans la région de Lipetsk. De plus, il est entouré de collines et de ravins, caché entre de petits villages abandonnés et de denses forêts, sur les berges du Don. La ville la plus proche se nomme Zadonsk et se trouve à 15 kilomètres, tandis que Lipetsk, la capitale régionale en est à 72.

En raison de la rareté des antennes relais, les téléphones portables se transforment rapidement en de vulgaires morceaux de plastiques inutiles. Les navigateurs GPS fonctionnent, mais avec quelques interruptions. Seuls les plus déterminés pourront donc se frayer un chemin jusque cette destination mystérieuse. Les locaux comprendront néanmoins ce que cherchent des étrangers en ces terres reculées et vous indiqueront aimablement la direction à prendre. Une surprise vous attendra cependant sur place : l’endroit n’est pas désert et chaque week-end des milliers de personnes s’y rendent pour échapper à la réalité.

Un fantastique dragon slave et ses gardes

Koudykina Gora est un parc de loisir gratuit créé en 2007 par des hommes d’affaires et agriculteurs sur ce qui était auparavant des champs délaissés. Ne vous attendez toutefois pas à voir quelque chose de semblable à Disneyland ou Port Aventura. Cet immense territoire de 500 hectares n’a ni de montagnes russes ni de grande roue, ni même de palais des glaces. Néanmoins, vous aurez ici le sentiment d’avoir pénétré un monde empreint de magie.

Lire aussi : Les plus effrayants personnages des contes populaires slaves

La première chose que vous remarquerez en y arrivant est le dragon à trois têtes au sommet de la colline. Les Russes l’appellent Zmeï Gorynytch. D’après le folklore slave, cette créature garde le pont Kalinov, qui symbolise la frontière entre la vie et la mort. Ce monstre ailé est par ailleurs capable de communiquer avec les humains. Il a généralement trois têtes et est si imposant qu’il cache le soleil lorsqu’il vole. Terrifiant, il peut en outre cracher des étincelles, de la fumée ou du feu.

De nombreux contes de fées russes décrivent comment les bogatyrs, héros légendaires slaves, parviennent à vaincre ce dragon, qui tente de les occire de son souffle ardent. Malgré tout, dans ce parc, Zmeï Gorynytch est l’attraction favorite. Chaque week-end, à 18h30, il est possible d’admirer cette mythique créature au meilleur de sa forme, crachant des flammes des plus menaçantes. Vous n’aurez cependant pas à lui couper la tête pour en sortir vivant.

Par qui ce parc est-il habité?

Le dragon est l’hôte et le gardien des autres résidents : des chevaux de différentes races, des lamas, des alpagas, des chameaux, des cerfs, et même des kangourous et des autruches. Les animaux exotiques vivent ici dans leurs vastes enclos et peuvent y évoluer librement. Dans ce parc aux airs de safari, il n’est donc pas rare d’apercevoir par exemple un alpaga courir après un lama, et vice-versa.

Lire aussi : Le secret de l’étrange couleur des ours bruns des îles Kouriles enfin percé

Il y a même une école d’équitation pour les enfants, qui enseigne non seulement à monter à cheval, mais aussi à prendre soin de ces équidés. Les bébés animaux accompagnent leurs parents durant les entrainements, prenant cela comme un jeu et se familiarisant avec les visiteurs.

Le miracle de l’eau

Au-delà des animaux exotiques, l’effrayante créature ailée garde les sources naturelles d’eau avoisinantes. Beaucoup croient en leur pouvoir curatif, et dans le folklore, l’eau est une source intarissable de vie. Toute source apparue suite à une catastrophe naturelle était immédiatement considérée comme un lieu sacré. (Découvrez ici la tradition de l’eau « crue » en Russie !) Au parc, vous pouvez d’ailleurs vérifier ce pouvoir vivifiant par vous-même !

Lire aussi : Terre de merveilles et de réalisations sans fin: pourquoi la Russie est-elle si impressionnante?

Le fleuve du Don, l’un des plus importants de Russie, est célèbre pour ses sources naturelles. Deux d’entre elles se situent sur le territoire de Koudykina Gora. Leur pureté leur vaut l’honneur d’être considérées comme bénéfiques en raison de leur haute teneur en argent. La « source de la sagesse », derrière Zmeï Gorynytch, dispose même de bains couverts. La « source des yeux », sous l’imposant cheval de Troie, vous permet quant à elle de vous rafraichir le visage avec son eau gelée et d’en prélever dans une bouteille. Ces deux points sont préservés avec soin par les locaux et les employés du parc, comme tout le reste ici d’ailleurs.

Plus d’action!

Si vous êtes un amateur d’activités authentiques, venez à Koudykina Gora durant l’été et rencontrez les maîtres de la « cité des artisans traditionnels russes ». Vous pourrez y prendre part à différents festivals et animations interactives. Lorsque les collines sont drapées de neige blanche et moelleuse, il est agréable de s’adonner à des activités hivernales : tubing, zorbing et glissades en tout genre. Aussi, n’oubliez pas de grimper au point culminant du parc et de contempler la sculpture des sept anges, qui profitent de cette vue magnifique en se tenant par la main.

Si vous souhaitez en connaître d’avantages sur Zmeï Gorynytch, Russia Beyond relate son histoire dans une autre publication que voici.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies