Où manger de la vraie nourriture russe à Moscou?

MariVanna restaurant
Expatriés et touristes étrangers partagent leurs expériences et racontent comment ils ont trouvé la meilleure nourriture russe à Moscou.

Restaurants et cafés

Crédit : Odessa-MamaCrédit : Odessa-Mama

Notre principal tuyau pour les restaurants proposant de la nourriture traditionnelle russe s’applique à tout type de restaurants à Moscou : avec la dévaluation du rouble en 2014, vous serez sans doute surpris de voir à quel point ils sont abordables. Faites un tour dans le centre-ville et laissez-vous tenter par l’aventure gastronomique !

Javier Garcia, 35 ans, directeur des achats, Madrid. 5 visites en Russie : 

« J’ai toujours aimé la soupe et les raviolis (pelmeni) russes. Quand j’ai commencé à sortir avec une femme russe, je me suis rendu compte que je ne connaissais pas la cuisine russe. Désormais, au petit-déjeuner, je mange des syrniki (beignet à base de fromage, ndlr). La première fois que j’en ai goûté, c’était au restaurant MariVanna près des étangs du patriarche. Ma copine m’a dit que c’est ce que les Russes mangeaient au petit-déjeuner, donc j’ai appris à les préparer.

Mon amie aime aller au restaurant. Une fois, elle m’a amené à Odessa-Mama à Chistié Proudi. Et elle a dit que je devais goûter du salo (lard) avec du pain de seigle, de l’ail et de la vodka. Il y avait également des alcools aux couleurs bizarres à base d’herbes dont je n’ai pas retenu les noms. Je ne voulais pas les goûter, car je craignais être mal le lendemain matin, mais elle a insisté. Ils étaient vraiment délicieux et je n’ai pas du tout souffert ! ».

Lara McCoy, 38 ans, producteur web pour la radio WAMU, Washington, DC. A vécu 9 ans à Moscou :

« J’avoue que je ne suis pas une grande fan de cuisine russe, mais mon endroit préféré pour la nourriture russe à Moscou, où j’amène toujours mes invités étrangers, est Dacha Na Pokrovke. Ils servent tous les classiques : la salade Olivier, le bortsch et un large choix de tourtes. La nourriture est fraîche, pas grasse et ils s’en tiennent aux recettes traditionnelles au lieu de courir après les dernières tendances. Leur salade de pommes et de céleri est l’une de mes plats préférés. Le cadre, un vieux manoir défraîchi, va bien avec la nourriture et les prix sont imbattables ».

« Stolovaïa » et « rioumotchnaïa »

Crédit : Mou-MouCrédit : Mou-Mou

Il existe différents types de cafés-restaurants à Moscou, les plus populaires sont les « stolovaïa » – les cantines en vogue à l’époque soviétique – et les « rioumotchnaïa » – pubs traditionnels russes servant de la vodka et de la bière. Les deux types de cafés sont assez abordables, se trouvent près des stations de métro et proposent de la nourriture de différente qualité. Pour cette raison, il vaut mieux toujours consulter un habitant avant de se rendre dans l’un de ces endroits.

Ajay Kamalakaran, 37 ans, journaliste et écrivain originaire de Bombay. 12 visites en Russie :

« Concernant la cuisine russe à Moscou, rien ne peut être comparé aux stolovaïa qui servent des plats traditionnels russes à Moscou. Mou-Mou propose une bonne gamme de plats russes, ainsi qu’un choix de plats végétariens, dont le bortsch sans viande.

Jagannath sert de bonnes soupes et salades vegan russes. Ils préparent un délicieux rassolnik (soupe à base de cornichons) vegan et la plus savoureuse soupe solianka vegan qu’on puisse trouver à Moscou. J’ai également goûté leur chachlik (brochettes russes) à base de protéines de soja et il n’est pas mal. Le Jagannath situé près du métro Tagankskaïa est plus spacieux que celui qui se trouve à Kouznetski Most ».

Lucia Bellinello, 31 ans, journaliste. A vécu près de 3 ans à Moscou :

« J’aime bien la rioumotchnaïa de la rue Bolchaïa Nikitskaïa, car on y trouve une vraie ambiance russe. Une fois, j’y ai vu le célèbre écrivain russe Dmitri Bykov ! J’aime bien leur façon de préparer les plats internationaux : la viande hachée, la dolma et les patates frites. Je ne bois pas de vodka, mais je commande toujours une bière ou une compote de fruits (jus de fruit cuit avec du sucre)  ».

La maison ou la datcha de vos amis russes

Crédit : Lori / Legion-MediaCrédit : Lori / Legion-Media

Les Russes mangent rarement des plats traditionnels russes au restaurant – ils préfèrent commander de la cuisine européenne, japonaise ou géorgienne. Les traditions culinaires sont très fortes dans les familles russes : presque tous les frigos du pays conservent de la soupe maison, des pelmenis, du varenié (confiture) ou du salo.

Daniel Lawrence, 32 ans, entrepreneur américain, propriétaire de Superfood Farm dans la région de Moscou, vit en Russie depuis 6 ans :

« Mon expérience de la cuisine russe vient principalement de mes amis russes chez eux, à des occasions spéciales ou lors des visites à leurs datchas en été. Ce que les Américains appellent la « salade russe » y est appelé « salade Olivier » et ce n’est que l’une des salades populaires russes à base de mayonnaise qui peut inclure des ingrédients tels que les pommes de terre, les œufs, les carottes, le bœuf, le jambon, la chair de crabe, le maïs, le concombre, les petits pois… et la liste est longue ». 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Lire aussi :

Utiles et agréables: cinq cadeaux à rapporter d’un voyage à Saint-Pétersbourg

L’Éclair de Génie d’un pâtissier français à Moscou

Cinq restaurants moscovites qui ouvrent leur cuisine aux clients