Top-3 des avions russes présentés au Dubai Airshow 2021

La Russie a conclu des contrats de 1,3 milliard de dollars lors du salon dubaïote, et a bien l'intention de dérober à ses concurrents le «contrat du siècle» sur la livraison de chasseurs de cinquième génération.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

La Russie a présenté un grand nombre de nouveaux avions civils et militaires, ainsi que des véhicules aériens sans pilote au Dubai Airshow 2021.

Une présence aussi musclée a suscité l'intérêt du gouvernement des Émirats arabes unis pour le nouveau chasseur russe de cinquième génération Checkmate et débouché sur un certain nombre de contrats avec des clients étrangers pour un montant de 1,3 milliard de dollars, ainsi que des pré-commandes qui rapporteront à la Russie plus de 2,5 milliards de dollars après signature.

Nous avons jeté un coup d'œil aux trois principales têtes d’affiche de la Russie au Dubai Airshow 2021, de l’avis de la société Roctec et des médias.

OPINION Comment la Russie lutte pour s'imposer sur le marché mondial de l’armement

Chasseur Checkmate

Sans aucun doute, la « première » russe la plus attendue du show était le nouvel avion de chasse monomoteur de cinquième génération Checkmate. Il convient de noter que l'avion n'est pas encore opérationnel et a été spécialement livré à Dubaï par l'un des plus gros avions au monde, l'An-124 Ruslan.

Comme l’a déclaré Iouri Slioussar, directeur général de la société de fabrication Corporation aéronautique unifiée (qui fait partie de la corporation des hautes technologies Rostec), cité par les médias, l'avion représente une combinaison unique entre caractéristiques de combat et coût d'exploitation. Son développement a été basé sur les données obtenues lors des opérations militaires russes en Syrie.

« La société russe compte "chiper" aux Américains un contrat de livraison de chasseurs de cinquième génération aux Émirats arabes unis. Auparavant, les Émirats voulaient acquérir un certain nombre d'avions de combat américains F-35 de cinquième génération, mais l'accord a été ralenti sous l'administration Biden », explique Dmitri Safonov, ancien analyste militaire du quotidien Izvestia.

Comme le note Dmitri Safonov, le prix d'un Checkmate monomoteur flambant neuf se situera entre 30 et 35 millions de dollars, soit près de deux fois moins que tous ses analogues modernes dans le monde.

« L'avion se distingue par ses impressionnantes capacités de frappe et de reconnaissance : il peut attaquer simultanément jusqu'à six cibles, dispose du dernier ensemble d'équipements d’avionique embarquée avec intelligence artificielle et se targue d’une visibilité radar réduite », explique l'expert.

Il a déjà été révélé que chaque avion monomoteur aurait une vitesse de 2 100 km/h et un rayon d’action de 3 000 km.

Selon les concepteurs, la production du Checkmate devrait commencer en 2025. L'avion devrait à l’avenir rejoindre les armées d'Amérique latine, d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie du Sud-Est.

Drone de frappe Orion 

Une autre tête d'affiche russe lors du salon est le drone de frappe Orion de la société Kronshtadt.

« Ce véhicule aérien sans pilote s’est imposé comme une bête de somme pendant la campagne syrienne. Son apparition dans l'armée lui a permis de réduire les coûts opérationnels des forces aériennes opérant dans la région et de tester un certain nombre de technologies prometteuses sur les champs de bataille », explique Safonov.

Selon lui, le véhicule peut passer du statut de drone à commande unique avec des bombes guidées et non guidées à bord à celui de hub capable d'exploiter un « essaim » de drones.

« La société continue de développer Orion et teste ses capacités de fonctionnement en tant que hub avec intelligence artificielle pour les drones plus petits. L'objectif étant d'en faire une unité indépendante qui contrôlerait une force de frappe de 20 drones sur le champ de bataille », explique l'expert.

« La principale caractéristique de l’Orion, déclare-t-il, est sa capacité à contrôler les drones via des signaux satellites et non sous forme de radiofréquences qui pourraient être étouffées au moyen de systèmes de guerre radio-électronique. »

En plus de cela, l'Orion peut transporter jusqu'à 200 à 250 kilogrammes de bombes et voler à des vitesses de 120 km/h. Il peut également fonctionner à des altitudes allant jusqu'à 7 500 m et rester dans le ciel jusqu'à 24 heures.

>>> La Russie crée une armée géante de robots. Focus

Moyen-courrier MC-21

Selon les estimations de Boeing, au cours des prochaines décennies, la demande du transport aérien civil devrait croître à un rythme soutenu. Les compagnies aériennes du monde entier auront besoin de près de 20 000 avions de différents types et la valeur totale des contrats est estimée à environ 3 200 milliards de dollars.

Afin de répondre aux besoins des compagnies aériennes et des passagers, la Russie a récemment dévoilé un avion pouvant accueillir 163 passagers avec une autonomie de vol maximale de 6 400 kilomètres - le MC-21.

L'avion n'a pas seulement été présenté au salon, mais a également montré ses capacités lors d’une démonstration en vol. Les médias ont salué sa capacité à s’élever jusqu'à 800 m d'altitude et à maintenir un angle de 45° à une vitesse de 210 km/h.

Pour être honnête, le MC-21 est assez impressionnant à observer. J'ai personnellement assisté à une démonstration d'un MC-21 au salon aéronautique MAKS-2019 lorsque l'avion a soudain attaqué un angle drastique après avoir pris de la vitesse sur la piste, avant de s’envoler dans le ciel. La cascade ressemblait presque à un décollage d'avion de chasse.

L'avion a affiché une puissante accélération et une maniabilité élevée. Le pilote a fait atterrir l’énorme appareil à des angles terrifiants, réalisant ce dont seuls les Preux russes seraient capables. D'ailleurs, cliquez ici pour tout savoir sur cette équipe de voltige aérienne devenue mondialement célèbre au début des années 90.

Outre les caractéristiques de vol, les producteurs citent la cabine du MC-21 comme l'une de ses principales caractéristiques. L'avion a le passage entre les sièges le plus large de sa catégorie, ce qui en fait l'un des appareils les plus confortables du segment des avions de ligne moyen-courrier.

Dans cette publication découvrez le plus gros avion au monde en images.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies