Des tornades de moustiques s’abattent sur le Kamtchatka (vidéo)

Pixabay

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Les habitants de la péninsule extrême-orientale russe du Kamtchatka auraient-ils offensé les dieux au point d’en subir le courroux, au même titre que l’Égypte et ses dix plaies ? C’est en tout cas ce que l’on pourrait imaginer face à l’horrifiant phénomène survenu en fin de semaine dernière dans les environs du village d’Oust-Kamtchatsk, relaté par le site d’information locale Kamtchatka.Inform.

De véritables tornades de moustiques y ont en effet balayé les environs, filmées par un résident nommé Alexeï Ponomariov. Se trouvant alors au volant, il lui était même difficile de distinguer la route, compte tenu de la quantité de ces insectes, décrira-t-il.

« Dire de quelle hauteur étaient ces colonnes, je ne le peux pas. On aurait dit jusqu’aux nuages. Il y en avait beaucoup, tant dans le village qu’autour », a ajouté Alexeï.

En réalité cependant, il s’agit là d’un phénomène annuel pour cette région des plus sauvages, bien que l’auteur de la vidéo ait indiqué que le nombre de moustiques était cette fois inhabituellement élevé. De plus, si elles sont indubitablement impressionnantes, ces nuées s’avèrent grandement inoffensives, puisque constituées très principalement de mâles, qui ne piquent pas.

« Il n’y a là rien de grave, ce sont des moustiques mâles, qui ne chassent pas les animaux à sang chaud, mais qui tournent autour d’une ou plusieurs femelles pour s’accoupler », a ainsi commenté Lioudmila Lobkova, entomologue (spécialiste des insectes) au sein de la réserve naturelle de Kronotski, citée par Kamtchatka.Inform.

Dans cet autre article, nous vous présentions justement comment, dans le sauvage Kamtchatka, beauté rime avec danger.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies