Vers l’élargissement de la présence du Spoutnik V sur le continent africain

Keystone Press Agency /Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

L’Algérie, l’Égypte, la Tunisie, le Maroc... L’utilisation du vaccin russe Spoutnik V a déjà été autorisée dans ces pays et le sérum livré dans certains d’entre eux. Néanmoins, la carte du préparatif russe sur ce continent pourrait s’élargir davantage.

Dans son message vidéo adressé aux participants d’une conférence internationale Russie-Afrique, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que des négociations actives étaient en cours aussi bien avec des pays pris individuellement qu’avec l’Union africaine.

Lire aussi : Qu’apprend-on des résultats de la phase 3 d’essais publiés dans The Lancet? 

« C’est déjà au printemps de l’année dernière que la Russie a commencé à fournir une assistance aux pays africains en matière de lutte contre le coronavirus. Nous avons envoyé des médicaments, des moyens de protection individuelle et dépêché des spécialistes et médecins », a-t-il rappelé.

Actuellement, la collaboration dans ce domaine atteint un nouveau niveau :

« Des négociations actives sur l’enregistrement du vaccin russe Spoutnik V et sur sa livraison sont en cours ».

À ce jour, le vaccin élaboré par le Centre Gamaleïa a été enregistré dans plus de 50 pays.

Dans cet autre article, nous vous faisions part du désir de la Russie d’intégrer le Spoutnik V au programme international Covax d’aide aux pays pauvres.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies