StormBreaker américaine vs. Drel russe: quelle bombe aérienne est la plus puissante?

Dmitry Reshetnikov/TASS
Deux nouvelles bombes haut de gamme débarquent sur le marché international. Nous avons comparé leurs avantages et leurs inconvénients.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Aux États-Unis, la bombe GBU-53/B StormBreaker, qui fait partie du complexe d'armes semi-autonomes de haute précision Golden Horde, a été testée avec succès. Au même moment, l'armée russe a commencé les essais de la bombe planante Drel (« perceuse »), qui, par son explosion, pourrait détruire une batterie d'artillerie tout entière. Quelle arme est la plus efficace ?

GBU-53/B StormBreaker américaine

Le vice-président de Raytheon Air Warfare Systems, Mike Jarrett (fabricant de bombes aériennes), a qualifié sa création de développement inédit du domaine de l'armement.

« Nous pensons que la SDB II va changer les règles du jeu, car cette arme ne détruit pas seulement les coordonnées GPS fixées. Elle trouve et détruit indépendamment des cibles », explique Jarrett. 

Le nom complet de la nouvelle bombe américaine est GBU-53/B StormBreaker. Il s'agit d’une bombe dite « intelligente » qui, grâce à son système d'IA et de visée automatique, est capable de trouver des cibles au sol, de les sélectionner et, si elles se déplacent, de s'écarter d'un cap donné et de se lancer à leur poursuite.

« Le guidage est mis en œuvre grâce à un système radar avancé et un capteur infrarouge. La reconnaissance des objectifs et la définition ''ami ou ennemi'' est réalisée par l'intelligence artificielle à partir de la base de données d'objets chargés par les ingénieurs de l'entreprise conceptrice », a déclaré à Russia Beyond Dmitri Safonov, ancien analyste militaire du journal Izvestia.

>>> Superbombes: qui des États-Unis ou de la Russie possède la plus puissante?

Selon lui, StormBreaker se distingue des autres projectiles à tête chercheuse par un certain nombre de caractéristiques. Parmi ses atouts figure un mode de fonctionnement qui permet à la bombe de planer sur 73 kilomètres jusqu'à sa destination, après quoi elle peut passer indépendamment en mode de combat, déterminer les cibles et les détruire sans intervention humaine. En outre, elle peut fonctionner dans des conditions de faible visibilité - par mauvais temps, dans la fumée ou dans l'obscurité totale.

StormBreaker est assez petite - moins de 114 kilogrammes. Par conséquent, les avions peuvent embarquer un grand nombre de projectiles. Ainsi, un chasseur-bombardier F-15E pourra transporter jusqu'à 28 ogives à la fois, et un F-35 jusqu’à 24. À l'avenir, il est prévu d'étendre la compatibilité de StormBreaker et d’en équiper les bombardiers B-52, B-1B et B-2. On estime que les bombardiers pourront embarquer près de 100 obus.

De son côté, la Russie possède un développement d'un niveau similaire, qui apparaîtra dans l'armée d'ici la fin de l’année 2020.

Drel russe

Drel est une bombe à dispersion avec 15 éléments contenant des noyaux d'impact en cuivre qui se séparent dans différentes directions à une vitesse de 3 kilomètres par seconde, traversant n'importe quel blindage d'équipement lourd.

C'est aussi une bombe à vol plané libre. Cette caractéristique rend la bombe beaucoup moins chère que les missiles, car elle n'a pas besoin de moteur. Dans le même temps, la masse explosive d’une bombe de 500 kg, le poids de Drel, représente 70% de son poids total. Autrement dit, une ogive contient plus de 370 kilogrammes d'explosifs bourrés de noyaux de cuivre, qui lors de l'explosion voleront dans toutes les directions à une vitesse de trois kilomètres par seconde.

>>> Tout ce que vous vouliez savoir sur le complexe de missiles russe Iskander-M

Une nouvelle bombe aérienne peut être larguée à une distance allant jusqu'à 30 kilomètres de la cible et, grâce au système de guidage par satellite Glonass, pourra frapper avec précision l'objet nécessaire (contrairement à toutes les munitions non guidées du siècle dernier).

Dans le même temps, à l'avenir, les armuriers russes prévoient d'équiper leur produit d'un moteur à haute énergie afin d'augmenter radicalement la gamme d'utilisation de Drel.

« Notre bombe est différente de la puissance explosive américaine. La bombe américaine possède une longue portée et est plus précise, mais plus chère à fabriquer. Je crois que les avancées des Américains stimuleront les nôtres et, au moment où elle sera adoptée, la portée de frappe de Drel augmentera pour égaler les niveaux américains », a ajouté Safonov.

Dans cet autre article découvrez le bombardier stratégique russe de nouvelle génération baptisé PAK DA.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies