Bombardier stratégique russe de nouvelle génération: ce que l’on sait de ce projet «top secret»

PowerRossiya/YouTube
Ce monstre d’acier doit être équipé de missiles nucléaires capables de parcourir jusqu'à 5 000 kilomètres.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

À la fin du mois de mai, la Russie a entamé la construction du premier exemplaire expérimental du dénommé « complexe aéronautique avancé pour l'aviation à longue distance ». Pour faire simple, un bombardier stratégique nouvelle ère baptisé PAK DA, capable de tirer des missiles nucléaires intercontinentaux sans quitter le territoire russe.

Selon les médias russes, à l’heure actuelle, les ingénieurs ont déjà achevé la construction de la cabine de pilotage, l'avion proprement dit devant apparaître dès la mi-2021. Et aucune pandémie de coronavirus n'aura de conséquences sur le calendrier de construction.

La création du complexe prometteur étant classée « top secret », nous ne révélerons donc que les informations que ses concepteurs (le bureau d'aviation Tupolev) ont permis au monde de connaître.

Des secrets révélés

La machine sera construite selon le schéma « aile volante » (sans queue et dont le fuselage est intégré aux ailes) et pourra voler à une vitesse subsonique allant jusqu'à 1 190 km/h. C'est nettement moins que la vitesse du bombardier stratégique Tu-160, que le nouveau PAK DA est censé remplacer dans l'armée.

>>> Les avions de guerre russes de l’ère moderne

« Les bombardiers stratégiques de l'époque précédente Tu-160 ont été créés dans le but de percer le système de défense aérienne de l'ennemi. Grâce à leur vitesse supersonique et à leurs caractéristiques de vol, ils peuvent sortir dans la stratosphère pour éviter les chasseurs-intercepteurs et les missiles antiaériens ennemis, puis larguer facilement des bombes sur le territoire ennemi. Pendant ce temps, la nouvelle génération symbolisée par le PAK DA pourra tirer des missiles nucléaires sans quitter l'espace aérien de la Russie », a déclaré le professeur Vadim Koziouline, de l'Académie russe des sciences militaires.

Aujourd'hui, l'aviation russe a reçu de puissants missiles à longue portée X-555 et X-101 qui peuvent parcourir 5 000 km, c'est pourquoi ce genre de bombardiers à longue distance n’est plus nécessaire. Désormais, le bombardier stratégique peut accomplir sa mission sans quitter les frontières russes et rester sous la protection des systèmes de défense aérienne.

De plus, l'armement sera placé dans l'avion, tandis que la carlingue sera réalisée en matériaux radio-absorbants furtifs.

L'expert a également déclaré que chaque PAK DA transportera jusqu'à 40 tonnes de munitions, comme tous les bombardiers stratégiques modernes.

>>> Pourquoi l'OTAN redoute les chasseurs Sukhoi

« Il disposera de tous types de bombes nucléaires et conventionnelles : perforantes, à forte pénétration, à sous-munition et autres », a conclu Koziouline.

Selon les médias, chaque avion PAK DA sera capable de voler jusqu'à 30 heures sans faire le plein, à des températures allant de -60 à +50 degrés Celsius.

La durée de vie minimale de chaque avion devrait être d’au moins 12 ans avec une prolongation à 21 ans après des procédures de maintenance.

Dans cet autre article découvrez les armes russes du futur les plus chères.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies