Une entreprise russe met au point une nouvelle combinaison antivirus

Rostec
Cette tenue innovante devrait être disponible à l'achat pour seulement 24 euros.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

L'entreprise russe Rostec a commencé la production pilote d'une nouvelle combinaison antivirus visant à protéger contre toute menace biologique. Ce costume de 500 grammes, conçu à partir d'un matériau durable et membraneux, couvre le corps de la tête aux pieds. La combinaison peut être complétée par des gants et un respirateur.

Selon le site web officiel de la société, elle a été créée en raison de l'épidémie de coronavirus en cours et est principalement destinée à protéger les travailleurs de la santé, mais peut également être utilisée pour des travaux de dégazage dans les mines, par exemple.

« Contrairement à d'autres analogues, ces combinaisons offrent une protection garantie contre les agents biologiques (virus, bactéries, spores), ainsi que contre les produits chimiques dangereux (acides et alcalins) », a déclaré la compagnie.

L'ensemble pourra être acheté pour seulement 2 000 roubles (environ 24 euros). « Il est prévu de les livrer à la fois aux entreprises et aux chaînes de détaillants », a expliqué Rostec, qui précise que le costume sera disponible non seulement pour les entreprises, mais aussi pour les particuliers.  

À noter que ces combinaisons sont fabriquées par une filiale de Rostec, Roskhimzachtchita (région de Tambov, Sud de la Russie).

Masques à photocatalyse

Outre cela, Rostec a annoncé la production pilote de respirateurs dans son usine de la région de Moscou.

Son masque utilise un filtre photocatalyseur (la technologie est appelée TIOKRAFT), qui permet de filtrer les substances et de les décomposer en eau et en dioxyde de carbone sous l'influence d’ultraviolets. Cet équipement est censé protéger une personne contre les pathogènes dangereux tels que le bacille de Koch (responsable de la tuberculose), les bactéries et les spores fongiques. Malheureusement, la date exacte de sa production en masse et son prix ne sont pas encore connus.

Dans cet autre article, nous vous présentons cinq exploits réalisés par des médecins russes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies