Pourquoi ne ferme-t-on pas le métro de Moscou face au Covid-19?

AP
Depuis son lancement, une seule fois le travail du réseau souterrain de la capitale russe a été interrompu, et ce, pour moins d’une journée.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le métro de Moscou ne sera pas fermé face à la pandémie du coronavirus – c’est ce qu’a promis Sergueï Sobianine, le maire de la capitale. « Du point de vue technique, le métro est créé de manière à ce que les trains doivent circuler constamment, pomper l’air pour que l’ensemble des réseaux soient en état », a-t-il déclaré à l’antenne de la chaîne Rossiya 1, répondant ainsi à la question sur les mesures que la ville envisageait de mettre en place pour lutter contre le Covid-19. Si le métro est arrêté, quelque six mois seront nécessaires pour le rétablir. « Quelle que soit la situation, le métro fonctionnera ».

Que se passera-t-il si le métro est fermé ?

En réalité, les experts russes considèrent que du point de vue technique il est possible de fermer le métro aux passagers : ce genre de mesures de confinement a déjà été adopté à Wuhan, l’une des plus grandes villes de Chine, ainsi que dans la capitale ukrainienne, Kiev.

D’ailleurs, même Moscou ferme de temps en temps des tronçons du métro pour cause de travaux.

>>> Covid-19: pourquoi la Russie construit un nouvel hôpital malgré un faible nombre de malades

Mais il ne suffit pas d’éteindre l’électricité et de faire rentrer les employés chez eux : il faut continuer à surveiller le système de ventilation et l’état des voies.  

Il est donc plus important de savoir ce que deviendra la ville si le métro ferme au moins partiellement et à quel point cela sera compensé par d’autres mesures, explique dans son commentaire à Russia Beyond Pavel Ziouzine, du Centre d’étude des problèmes de transports dans les mégapoles.

« Les transports terrestres doivent être prêts, le système de livraison en ligne d’aliments, médicaments et autres produits de première nécessité doit être facilité au maximum car il absorbera la plus grande pression. Et certes, ceci conduira à l’augmentation massive des automobilistes en ville », dit Pavel, rappelant que Moscou a déjà connu des cas de perturbation de la circulation des rames.  

>>> Comment la vie à Moscou a-t-elle changé en raison du coronavirus?

Le plus important d’entre eux a eu lieu le 25 mai 2005 et se serait apparemment produit en raison du surmenage des réseaux électriques de la ville. Alors, vers 11h00, la circulation a été arrêtée sur 52 des 170 stations du réseau souterrain et des milliers de personnes ont été évacuées des trains coincés dans les tunnels. L’électricité était coupée partout et le travail du métro n’a repris que vers 21h00.  

Y a-t-il eu des pauses dans le travail du métro ?

En effet, depuis son ouverture en 1935, le métro de Moscou transporte les passagers au quotidien. Même aujourd’hui, cela reste le transport le plus populaire de la ville : à titre d’exemple, en 2019 plus de 9,5 millions de personnes l’empruntaient journellement ! Il est difficile d’imaginer que, depuis, il y a eu une seule fois où le métro n’a pas ouvert ses portes le matin, le 16 octobre 1941.

>>> En images: Le métro de Moscou pendant la Seconde Guerre mondiale 

En pleine Seconde Guerre mondiale, le métro continuait de transporter les passagers en dépit des bombardements. Les trains circulaient jusqu’à 22h00, l’heure après laquelle les stations accueillaient les gens venus se réfugier des raids nocturnes sur la capitale soviétique. Les bombardements les plus affreux ont eu lieu en octobre et novembre 1941. Alors, les autorités soviétiques ont même examiné la possibilité de détruire le métro pour ne pas céder l’infrastructure à l’ennemi.

Dans la nuit du 15 au 16 octobre, les ouvriers ont même commencé à démonter les escalators et à couper les câbles électriques, mais déjà au matin la décision a été revue. Au bout de quelques heures, tout a été restitué et à 18h45 la circulation des trains reprenait.

Plus tard, la construction de nouveaux tunnels et stations sera elle aussi relancée, pour en savoir plus, suivez le lien

Dans cet autre article, nous vous révélons quatorze faits méconnus et légendes urbaines concernant le métro de Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies