Info ou intox: Poutine a-t-il lâché des lions dans les rues pour faire respecter le confinement?

Kremlin Pool/Global Look Press, Alexas_Fotos/Pixabay
La prétendue mesure est «SAUVAGE mais efficace à 100%», affirme-t-on.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

« Vladimir Poutine a lâché 800 tigres et lions dans tout le pays pour pousser les gens à rester chez eux. Restez tous en sécurité !! »

Ce message, détaillant les méthodes très efficaces du gouvernement russe pour contenir la pandémie de coronavirus en forçant les gens à rester chez eux, est apparu sur Twitter le 22 mars et a depuis été partagé plus de 9 000 fois et liké près de 15 000.

Dans les commentaires, les gens s’interrogent sur la véracité de ces dires.

Et en effet, est-ce vrai ?

L'auteur du post initial, l'acteur et comédien pakistanais Nasir Chinyoti, a joint des captures d'écran d'un reportage d’une chaîne d'information montrant un Poutine au regard féroce et un lion déambulant dans les rues d'une ville non identifiée, prétendument en Russie (en réalité, les images ont été filmées à Johannesburg, en Afrique du Sud).

En images: Face au coronavirus, à Moscou lieux publics et rayons se vident

Quelle que soit son authenticité, pour certains, cette mesure impitoyable est la seule raison pour laquelle l'épidémie de coronavirus ne s’est pas autant propagée en Russie que dans d'autres pays.

« SAUVAGE mais efficace à 100 % », a écrit un utilisateur.

« Au moins, il fait cela pour son peuple, parce qu'il s’en soucie, mais les lions n'attraperont-ils pas le coronavirus ? », a interrogé un autre internaute. 

« La meilleure décision jusqu'à présent. Bravo Poutine », a applaudi un troisième.

« C’est comme ça qu’il faut faire », a de son côté approuvé un utilisateur de Twitter nommé @babyhippos.

Combiné aux rumeurs connexes selon lesquelles Vladimir Poutine aurait donné à tous les Russes deux options, soit rester chez eux durant deux semaines, soit aller en prison pendant cinq ans, ce faux rapport sur de dangereux félins dans les rues du pays aurait en fait pu convaincre certains Russes particulièrement crédules de rester chez eux pendant la pandémie de coronavirus.

En outre, dans le climat de peur actuel, la fin justifie les moyens. 

Il est cependant difficile de dire combien de Russes ont cru le comédien pakistanais. Si cela avait été vrai, Poutine aurait plus probablement envoyé des ours sauvages dans toute la Russie, car vous savez que les ours sont beaucoup plus nombreux ici que les lions !

Dans cet autre article, nous vous présentons des grigris farfelus protégeant prétendument du coronavirus et vendus sur Internet en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies