Des archéologues découvrent un «smartphone» vieux de 2100 ans en Russie

Pavel Leus/IHMC RAS
Les Sibériens d'autrefois étaient-ils si en avance sur leur temps?

Dans le sud de la Sibérie, des chercheurs ont fait la découverte d’un squelette de femme et ont été on ne peut plus surpris de constater qu'elle possédait un « accessoire » remarquablement similaire à un téléphone portable.

L'objet noir et rectangulaire, qui s'est finalement avéré être une boucle de ceinture ornée, ressemble en effet à un gadget moderne, en raison de sa forme et de ses décorations. Réalisée en pierre de jais et incrustée de turquoise, cornaline et nacre, elle a l’allure, il est vrai, d’un téléphone dans son étui à la mode.

Cette trouvaille unique a été effectuée dans un site funéraire connu sous le nom d’« Atlantide russe », situé dans la République de Touva, en Russie, et dont la date d’apparition estimée est de 200 avant notre ère. Or, ce riche lieu de sépulture est inondé presque toute l'année et n’est à sec que pendant quelques semaines, ce qui rend particulièrement difficile son étude.

Les archéologues affirment d’ailleurs qu'ils sont dans une course contre la montre pour épargner à tous les autres trésors anciens qui s’y cachent d'être endommagés de façon permanente par les mouvements constants de l'eau.

Dans cet autre article, nous vous présentons les cinq plus grandes découvertes archéologiques ayant eu lieu en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies