Se perdre et se retrouver dans la République de Touva

La république de Tyva, également orthographié Touva, est située dans le sud de la Sibérie centrale, en Russie. Le Touva a une frontière avec la Mongolie au nord-ouest et occupe le bassin du cours supérieur du fleuve Ienisseï.

Le climat est généralement sec, de type continental marqué, avec des hivers rigoureux et des étés chauds. La végétation va de la steppe sèche dans les bassins aux denses forêts de conifères et aux prairies alpines suivis par la roche nue et la neige en altitude.

Sa capitale est Kyzyl. Il n'est pas difficile de vous faire voler votre sac à main ou votre appareil photo à Kyzyl. A cet égard, la ville est similaire à n'importe quelle ville européenne, avec ses migrants et ses touristes curieux. Cependant, dans un poste de police de l'ouest de l'Allemagne, par exemple, il est peu probable de tomber sur des chamans tuant le temps, dans la file d'attente, en disant la bonne aventure avec des pierres rituelles.

En septembre 2012, Kyzyl a célébré le 98e anniversaire de sa fondation en tant que ville.

Au cours de la célébration de Naadym, les gens viennent au Touva depuis les coins les plus reculés de la planète, même si tout lieu situé au-delà des frontières de cette république est considéré comme lointain: Kyzyl est le centre géographique de l'Asie.

Une file de plusieurs kilomètres de combattants joufflus, tannés par le soleil, les ventres nus attachés avec de la ficelle épaisse. Ils attendent Devigi, une danse en l'honneur du symbole de l'agilité et de la force – l'aigle sacré. Les femmes ne sont pas autorisées à participer, raison pour laquelle on rivalise traditionnellement avec le torse et la poitrine ouverts.

Les étrangers viennent au Touva pour sa culture unique: « Je suis ici pour la deuxième année consécutive », déclare Charles, venu de France. « J'aime la culture locale: chant gutturaux, bouddhistes, chamanes. C'est comme un croisement entre le Tibet et la Russie, mais en fait c'est quelque chose de totalement unique ... »

Le Tannu Touva a fait partie de l'empire chinois de 1757 jusqu'en 1911, lorsque la Russie tsariste a fomenté un mouvement séparatiste et pris en 1914 le pays sous sa protection.

En 1921, l'indépendance a été proclamée pour la République populaire de Touva, mais en 1944 elle fut annexée par l'Union soviétique et devint un oblast autonome (région) de la RSFS de Russie. En 1961, son statut a été renforcé, devenant une république autonome.

La nourriture savoureuse ne manque pas à Kyzyl. Les Touvains mangent beaucoup de viande, les végétariens pouvant donc y avoir quelques difficultés. L'araka est une vodka de lait, l'une des boissons nationales, qui vaut vraiment la peine d'être goûtée. La teneur en alcool est faible, à peine 20%.

Le « Khan » est un plat constitué d'abats de mouton cuits dans une casserole avec de l'oignon. La boisson préférée des Touvains est le thé vert, qu'ils font dans des pots avec du sel et du lait.

Le Touva est une région agricole, l'élevage de moutons et de bovins étant les principales occupations.

La laine, la viande, et la fourrure d'animaux sont les principaux produits locaux.

La faune comprend 72 types d'animaux, 240 espèces d'oiseaux et sept espèces de reptiles. On peut voir ici de forts contrastes, comme des gens élevant des rennes dans le nord-est de la République et des chameaux dans le sud. Les Touvains élèvent des rennes et chassent pour la fourrure (renard, hermine, martre, écureuil, loutre, lynx).

Les industries comprennent la transformation alimentaire, la fabrication du cuir, le bois et la fabrication de matériaux de construction, mais l'exploitation minière, notamment du cobalt et d'amiante, est le secteur le plus développé.

Jusqu'à nos jours, la majeure partie de la population vit selon un mode de vie traditionnel. Il s'agit essentiellement d'élevage nomade. Dans l'ouest, les gens élèvent du bétail, pour la viande, et des chevaux.

Pour les peuples nomades traditionnels, le cheval n'est pas seulement un moyen de transport au cours de la saison de pâturage et des migrations; c'est une source de viande, de fourrure, et de crin.

Les Touvains ont coutume de se reposer, de dormir, de manger et de boire à cheval – un nomade peut être à cheval de l'aube au crépuscule, ses pieds ne touchant le sol. Par ailleurs, la selle n'est pas obligatoire: beaucoup préfèrent monter à cru.

Le cheval accompagne le nomade du berceau à la tombe, et dans certains villages, les Touvains enterrent encore le défunt avec son cheval, de sorte qu'il ait une monture dans l'au-delà.

De hautes chaînes de montagnes, dont le Sayan oriental et occidental au nord, entourent les bassins. Une série continue de chaînes encercle en outre la république à l'ouest, au sud et au sud-est: l'Altaï, le Tannu Ola, et les montagnes Sanguilen. Le point culminant est le mont Mounkou-Taiga (Mongun-Taïga, 3976 m) dans l'extrême sud-ouest.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies