Grouzovikus, le projet de camion autonome russe qui rendrait jaloux Elon Musk

artlebedev.ru
S’il ne s’agit pour l’instant que de visuels, les concepteurs espèrent bien voir leur projet aboutir.

Ce véhicule a été baptisé Grouzovikus (« grouzovik » signifiant « camion » en russe) et ne comprend aucune place pour conducteur. Tel est le concept de ce camion autonome, présenté par le studio d’Artiomi Lebedev.

À la place de la cabine habituelle, se trouve un écran cachant toutes les caméras, capteurs et autres composantes du système d’autopilote. Le camion devrait être en mesure de transporter de lourds chargements, mais puisqu’il ne s’agit que de visuels de conception, aucune caractéristique technique précise n’a encore été révélée.

 « Un camion ordinaire a l’air d’une brique folle sur la route : ça a une aérodynamique terrible, peut-on lire sur le site du studio. Grouzovikus a un écran profilé séparant les flux d’air rencontrés, protégeant au passage les flancs de la saleté, et pesant sur l’essieu avant, ajoutant ainsi de la stabilité à l’engin ».

Selon le studio, ce camion pourrait réduire le coût de transport de marchandises puisqu’il ne nécessite ni salaire ni repos, contrairement aux conducteurs humains. Grouzovikus fonctionne par ailleurs à l’électricité.

Il s’agit pour l’instant d’un simple concept, mais les designers espèrent que ce projet puisse être concrétisé prochainement, lorsque les infrastructures pour véhicules autonomes et la législation les concernant seront au point.

À noter que les ingénieurs russes œuvrent au développement de camions sans pilote depuis plusieurs années. Le constructeur KAMAZ, par exemple, a mené des tests de son modèle autonome dès 2015.

Dans cet autre article, nous vous présentons douze camions faisant la fierté de l'industrie automobile russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies