Le groupe Kalachnikov défie Tesla grâce à sa propre voiture électrique

kalashnikov.media

Kalachnikov, compagnie évoluant dans le secteur de la défense, a présenté sa CV-1, l’une des rares voitures électriques de production russe. Si la société conçoit habituellement des objets et véhicules à destination de l’armée, elle ambitionne avec cette automobile de toucher un plus large public.

« Kalachnikov compte rivaliser avec les principaux constructeurs de voitures électriques, y compris Tesla », ont déclaré les représentants de l’entreprise. À noter que la CV-1 est équipée d’une batterie de 90 kilowattheures, que sa puissance peut atteindre les 500 kilowatt et que sa distance d’autonomie est de 350 kilomètres.

Lire aussi : Pour quand une «Tesla» russe?

Pour l’instant, seul un prototype a été présenté, mais il est d’ores et déjà possible d’affirmer qu’il ne ressemble en rien aux modèles Tesla. Au contraire, il adopte une allure familière à toute personne vivant en Russie puisque son look rétro est inspiré de la voiture soviétique IJ-21252.

Éloges et plaisanteries

Cette expérimentation inattendue de la part de Kalachnikov a beaucoup fait parler sur Internet, principalement en raison de l’apparence du véhicule. Un utilisateur de Facebook, nommé Stanislav Tanner, a par exemple commenté : « Le design est amusant, ça fait très cyber-punk », tandis qu’un autre internaute, se cachant derrière le pseudonyme OGS66, s’est exclamé : « Il semble qu’il y ait de vrais plaisantins travaillant chez Kalachnikov ».

Peut-être est-ce le cas, puisque le travail de conception est toujours en cours et que la compagnie n’a jamais annoncé que les modèles produits ressembleront exactement à ce prototype. Néanmoins, cela n’empêche pas les moqueries à l’égard de ce potentiel rival de Tesla.

Lire aussi : «Qu’en dis-tu, Elon?»: ces inventions russes qui rivalisent avec le lancement spatial de Tesla

Certaines personnes ont ainsi fait mention des activités d’Elon Musk, dirigeant de Tesla, dans l’espace, où il pourrait à présent être confronté à une rude concurrence…

D’autres ont avancé que Kalachnikov souhaitait avant tout faire le buzz, au travers du mème « T’en dis quoi, Elon Musk ? », très populaire en Russie et ayant par la suite inondé l’Occident.

« Ils ont simplement concrétisé le mème dans la vie réelle… »

« Musk est troublé ».

Plusieurs personnes se sont par ailleurs montrées hilares en raison de la ressemblance entre ce design et celui de vieilles voitures soviétiques.

« Mon voisin vient juste d’acheter une voiture électrique rétro de fabrication nationale ».

Ils ont aussi suggéré d’autres options pour les inventifs employés de Kalachnikov.

« Voici pour vous un nouveau design pour de nouvelles voitures électriques, ne me remerciez pas ! »

« Ça aurait été cool, s’ils avaient pris comme base la Zaporojets [une autre voiture soviétique]. Actuellement les remakes des petites cylindrées des années 60 sont en vogue ».

À présent, sur Facebook, même la page officielle du groupe Kalachnikov invite tout le monde à envoyer ses mèmes à propos de ce nouveau véhicule. Le sens de l’humour de ses salariés semble ainsi ne plus faire aucun doute.

Dans ce quiz surprenant, tentez de deviner ce que produit réellement Kalachnikov.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies