Les animaux captifs de la «prison des baleines» russe placés sous surveillance vidéo

Vitaliy Ankov/Sputnik

Des caméras de surveillance seront installées dans la « prison des baleines » de l’Extrême-Orient russe, où est illégalement détenue une centaine de mammifères marins, afin de préparer leur éventuelle libération, indique la presse nationale, informée par l’Institut panrusse de recherches scientifiques sur la pêche et l’océanographie (VNIRO).

Ce processus sera réalisé en collaboration avec l’équipe du spécialiste français Jean-Michel Cousteau, fils du célèbre explorateur, actuellement en déplacement sur place.

« Ces données aideront ultérieurement à élaborer des recommandations quant à la possibilité ou l’impossibilité de libérer les animaux dans leur habitat naturel, ainsi qu’à mettre au point des plans individuels de réhabilitation avant leur libération », indique ainsi Viatcheslav Bizikov, directeur adjoint pour le travail de recherche au sein du VNIRO.

>>> Cette équipe de passionnés qui vous emmèneront observer les baleines en Russie

Les conclusions de cette étude permettront en effet de formuler, vers la mi-avril, un programme concret de réadaptation de ces 12 orques et 90 bélougas.

À noter que, dans ce cadre, Dmitri Kobylkine, ministre russe des Ressources naturelles et de l’Écologie, a proposé à l’association de Cousteau, Ocean Futures Society, de réaliser un film documentaire portant sur l’opération de sauvetage de ces mammifères marins.
Pour rappel, cette installation située dans la baie de Sredniaïa, dans la région de Vladivostok, a fait couler bien de l’encre ces derniers mois, les animaux s’y trouvant ayant été capturés illégalement dans le but d’être vendus à des oceanariums chinois. Une procédure judiciaire est donc en cours et, si la libération des « prisonniers » avait été annoncée, des experts ont exprimé leurs craintes quant au danger que cela pourrait représenter pour la vie de ces orques et bélougas, potentiellement inaptes à retourner à l’état sauvage.

Dans cette autre publication animalière, découvrez les huit félins sauvages les plus dangereux de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies