Pourquoi la marine russe est-elle considérée comme l’élite militaire du pays?

Yuri Smityuk/TASS
Les marins font la fierté de la Russie et se retrouvent régulièrement au centre des représentations de la victoire lors des conflits du siècle passé. Mais qu’ont-ils de si spécial ? Russia Beyond vous le dévoile.

Une condition physique exemplaire

Les marins russes opèrent tant sur terre qu’en mer et effectuent des missions allant au-delà des capacités de l’armée ordinaire. Pour cela, ils doivent évidemment être en mesure de se battre. Un marin doit ainsi avoir une taille supérieure à 1,75 m, un poids égal ou inférieur à 80 g et une musculature saillante. Les recrues ayant un passé sportif sont encouragées à déposer leur candidature.

Un fort caractère

Afin de rejoindre les rangs de l’infanterie de marine russe, vous devez savoir prendre des décisions rapidement. Au vu des situations à risques auxquelles ils sont régulièrement confrontés, les marins ont en effet à faire des choix en quelques secondes seulement. Ils n’ont pas peur de s’adapter et ne reculent jamais devant un défi. « Là où nous sommes, se trouve la victoire » est leur devise.

De l’eau à la terre, et vice-versa

Le plus important type de mission que peut accomplir l’infanterie de marine russe est le débarquement. C’est pourquoi les marins s’entrainent inexorablement jusqu’à ce que ce genre de manœuvres devienne une seconde nature. Où qu’ils soient, dans le glacial océan Arctique ou dans la chaude mer Noire, les « Bérets noirs » ne bronchent jamais.

Lire aussi : Dauphins mortels: histoire des hommes-grenouilles soviétiques

Un courage sans bornes

Débarquer sur la terre ferme, où les ennemis mènent le jeu, n’est pas une mince affaire. Les marins seront les premiers à faire face aux tirs adverses, et les premiers à conquérir les tranchées, blockhaus et barrières de barbelé pour ouvrir la voie aux autres troupes. Le courage est donc une qualité primordiale.

Comme un poisson dans l’eau

Comme vous pouvez l’imaginer, si vous n’êtes pas un bon nageur vous aurez peu de chances d’être enrôlé dans la marine. Un marin doit être capable d’évoluer dans l’eau tel un phoque dans les flots glacés d’un lac de montagne, et tout cela, en uniforme. Durant des mois, les marins voyagent à travers le monde pour de longues missions. Le mal de mer ? Oubliez-le.

Un style particulier

La couleur principale de la marine russe est le noir : bérets, vestes, pantalons, et bottes. Néanmoins, la « telniachka », la marinière blanche à raies bleues, est le symbole de la division. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les Allemands avaient pour habitude de surnommer les marins soviétiques « la Mort Noire », mais pas seulement en raison de leur uniforme…

Lire aussi : Comment l’épopée des sous-marins nucléaires russes a commencé

L’esprit d’équipe

Bien qu’ils soient entrainés à laisser leurs sentiments de côté, les marins russes restent des hommes : la communication et le travail d’équipe sont vitaux. Ils doivent en effet pouvoir se faire une confiance aveugle, la vie de chacun d’entre eux se trouvant entre les mains de ses camarades.

Une routine difficile

Personne ne naît marin, il faut le devenir. Les combats au corps-à-corps, les nerfs d’acier, l’absence de peur. Un marin doit être capable d’utiliser n’importe quelle arme comme un professionnel, de conduire n’importe quel véhicule comme un expert. Si vous ne savez pas faire voler un avion de combat, réorientez-vous.

La capacité à voler

Cela peut en effet être difficile à croire, mais les marins russes savent voler. Parfois ils troquent la mer pour le ciel. En 2016 par exemple, les marins de la mer Noire et de la mer Caspienne ont mené plus de 22 000 sauts en parachute, de jour comme de nuit. Rien que ça !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer