À quoi servaient ces immenses structures abandonnées visibles dans toute la Russie?

@li.n.a.r.a
On y entreposait jadis du grain, mais aujourd'hui, ces tours servent à d'autres fins.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Pour beaucoup de gens en Russie, les structures géantes abandonnées se dressant vers le ciel que l'on aperçoit au bord des routes, dans des champs ou au bord des rivières sont un spectacle familier.

Situées dans différentes parties du pays, ces structures ont quelques points communs : elles sont géantes, s'effondrent et, finalement, elles ont un aspect tout à fait étrange.

Ce ne sont pas des décors pour un nouveau blockbuster post-apocalyptique, mais des vestiges de l'industrie agricole soviétique. De nombreux élévateurs à grains construits en URSS ont survécu jusqu'à aujourd'hui et attirent des visiteurs occasionnels, des amateurs de sensations fortes et des fans de l'esthétique soviétique.

À l'époque soviétique, ces élévateurs à grains étaient utilisés pour stocker d'énormes volumes de céréales, l'une des denrées alimentaires les plus importantes de l'URSS. Les structures étaient clôturées et gardées par des groupes paramilitaires contrôlés par l'État et leur emplacement précis était souvent tenu secret.

Parfois, les gens appelaient les silos à grains « greniers de la Patrie », car ils contenaient une réserve stratégique de céréales qui nourrirait l'ensemble de l'Union si besoin en temps de guerre ou de crise.

L'un des silos à grains les plus célèbres et les plus visités de Russie est peut-être celui de Iaroslavl.

Ces tours de 30 mètres ont été construites en 1938 et s'appelaient « Elévateur à grain N°61 ». Aujourd'hui, le site est abandonné et on raconte que les quelques visiteurs malchanceux qui ont tenté de regarder de plus près la structure en y pénétrant ont disparu à jamais.

>>> Voici ce que les Soviétiques appelaient les «greniers de la Patrie»

Même si cette légende urbaine n'est pas vraie, le site est malgré tout assez inquiétant.

« Cela vaut la peine de flâner près de [l'élévateur à grains de Iaroslavl] – la vue est apocalyptique. Parfois, [l'environnement est si glauque] qu'il fait trembler. La nuit, je pense que c'est particulièrement effrayant », a déclaré un blogueur qui a visité le site une fois.

Un autre élévateur abandonné emblématique est situé à Tcheliabinsk (1 790 km à l’est de Moscou). Emblème de la ville depuis 1916, la structure en ruines aux vitres brisées se dresse aujourd'hui encore en plein centre-ville. Pour beaucoup, c'est l'un des endroits les plus effrayants de Tcheliabinsk - et de toute la Russie.

Cependant, tous les silos à grains en Russie ne sont pas abandonnés. Cet élévateur inhabituel situé à Kaliningrad (ouest) ne ressemble en rien aux étranges structures abandonnées ci-dessus. Construit en 1924, il rappelle une maison en pain d'épice et stocke aujourd'hui encore du grain.

L'élévateur à grains de Novorossiïsk (sud) est l'un des silos abandonnés les plus épiques. Il ne ressemble pas à des tours, mais plutôt à un château médiéval. Il a été construit en briques en 1894, sa fondation étant posée dans le sol rocheux.

Avec 160 mètres de long et 30 mètres de large, l'élévateur de Novorossisk était le deuxième plus grand au monde après celui de Chicago, aux États-Unis. C’est rapidement devenu une attraction locale visitée par les habitants.

Aujourd'hui, l'élévateur en briques abandonné est entouré d'ascenseurs modernes qui ont été construits par la suite. Pour un bâtiment de 127 ans, il semble en assez bon état, comparé à de nombreux autres bâtiments abandonnés dispersés dans toute la Russie.

>>> Surréalisme socialiste: exploration des ateliers abandonnés de l’usine soviétique ZIL

L'élévateur de Samara ressemble à deux canettes de bière géantes placées côte à côte. Cette structure de style brutaliste a été construite dans les années 1970, mais elle est aujourd'hui abandonnée. Parfois, des affiches publicitaires recouvrent les larges côtés de ses deux « canettes ».

Cet élévateur à grains de Naberejnié Tchelny (Volga) est protégé par l'État en tant que monument de l'architecture industrielle. Construit de 1913 à 1917, il a plus de cent ans.

Dans cette publication découvrez cinquante meilleurs lieux abandonnés de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies