Blanche-Neige, dragon slave et bien d’autres: Little Big sort un cover d’un tube des Backstreet Boys

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Les Sept nains adeptes du minage (pas de bitcoins, mais d’œufs en or) ou dansant avec le cercueil de Blanche-Neige – renvoi aux croque-morts africains devenus un mème ces dernières années... Little Big, qui vient de sortir un nouveau clip, reste fidèle à lui-même : long de trois minutes environ, il est cousu de scènes hilarantes mêlant, cette fois, des personnages de contes merveilleux tant russes qu’occidentaux.

Un vampire y vole sur le dos de Zmeï gorynytch – ce dragon à trois têtes sorti de la mythologie slave –, tandis que des kokochniks – ces diadèmes russes – surgissent au milieu de personnages vêtus à l’européenne.

Il s’agit en effet du clip pour la reprise d’Everybody, tube des Backstreet Boys, interprétée par ce collectif russe qui a enflammé l’année dernière le public avec sa chanson Uno, écrite pour l’Eurovision de la chanson 2020, qui n’a jamais eu lieu en raison de la pandémie. Néanmoins, si la mélodie et les paroles de la chanson du boys band américain sont bien reconnaissables – bien que les sons de la balalaïka, instrument à cordes russe, se font régulièrement entendre –, la nouvelle version est réalisée dans le style si propre à Little Big.

Le sujet du clip tourne autour de l’histoire de Cendrillon qui, dans un royaume merveilleux pourtant imbibé de réalités actuelles, cherche son prince. Le conte se termine sur une note bien plus prosaïque que le reste : la voilà, enceinte et mère de plusieurs enfants, menant une vie misérable aux côtés d’un prince-ivrogne. 

Sorti le 4 juin, le clip a déjà été visualisé près de 3,5 millions de fois.

Récemment, Little Big avait dévoilé un autre clip, signant un retour aux sources rock du groupe. Nous vous en parlions dans cet autre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies