L'immigration pour les nuls: tout ce que vous devez savoir pour refaire votre vie en Russie

Getty Images
En tant que personne qui s'est fait un nom en essayant de briser les mythes entourant la Russie, je reçois beaucoup de questions sur ce qu'il faut pour déménager ici. Avertissement: rien de ce qui suit n'est une raison pour renoncer à votre rêve russe, mais déménager ici n’est pas un jeu d’enfant, et vous méritez de connaître la vérité avant de franchir le pas!

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Vous devez être marié pour immigrer

Chaque région de la Russie a un petit quota d'immigration. La dernière fois que j'ai vérifié, Moscou, ville de 16 millions d'habitants, autorisait 5 000 personnes par an à immigrer sans être mariées à un citoyen russe. Sauf si vous contribuez massivement à l'économie russe ou êtes un ami proche du président, il n'y a aucun moyen de contourner ce quota, qui est instantanément épuisé quelques jours après le Nouvel an (lorsque le quota est renouvelé).

Le mariage avec un citoyen russe vous offre la possibilité de demander un permis de séjour temporaire (demander est une chose ; pour l’obtenir, c’est une autre paire de manches) en contournant ces quotas. Le gouvernement veut que les gens qui immigrent ici fondent une famille et aient des enfants - ce avec quoi je suis d'accord, mais si vous êtes déjà marié à un citoyen de votre pays, ou heureux d'être célibataire, eh bien… pas d'immigration pour vous !

Les Russes me disent toujours que vous pouvez verser 5 000 euros à un avocat en vogue pour acheter votre place dans les quotas d'immigration. C'est peut-être vrai, mais jusqu’à présent, je n’ai aucune preuve que cela fonctionne.

Une fois que vous êtes sur place et marié, il faut aller vite

Vous avez besoin d'un permis de séjour pour vivre en Russie. Cela signifie que vous allez probablement vous marier ici avec un visa de tourisme qui ne dure pas longtemps, et qu’au lieu de partir en lune de miel, vous devriez immédiatement faire une escapade romantique au centre des migrations de votre région pour lancer la paperasse, car le temps passe vite et le processus d'immigration pourrait (et prendra probablement) des mois.

>>> Quiz: êtes-vous réellement prêts pour déménager en Russie?

Vous ne pourrez pas vivre en Russie avec des visas touristiques

Le fait d'avoir un visa de touriste vous interdit de travailler en Russie, même si les gens vous disent le contraire. De plus, ils ne durent pas très longtemps, et vous devez quitter le pays pendant un certain temps avant de pouvoir revenir. Quand j'ai déménagé en Russie, vous pouviez constamment sortir du pays pour renouveler votre visa touristique, puis revenir sans problème. Ces jours heureux sont révolus depuis longtemps.

Vous ne pouvez pas travailler en Russie sans permis de séjour

L'embauche d'un employé étranger est très difficile et coûteuse. En arrivant à Moscou, vous trouverez peut-être quelqu'un qui aimerait vous embaucher, mais il ne pourra tout simplement pas le faire parce que la bureaucratie est trop lourde. Une fois que vous obtenez le permis de résidence, vous pouvez commencer à chercher un emploi. Bien sûr, vous pouvez travailler illégalement en enseignant l'anglais ou autre chose, mais à vos risques et périls.

La Russie n'est pas l'Europe

Déménager en Russie ne vous procurera pas d'argent gratuit ni la possibilité de vivre des aides sociales. Le gouvernement ne vous aidera pas non plus à immigrer. Si vous venez ici, vous devez travailler et penser par vous-même. Il n'y a pas d'« assistanat d’État », et vous devrez intégralement subvenir à vos besoins.

Les services des migrations sont également chargés de rechercher les immigrants illégaux, alors ayez toujours votre passeport, votre carte d'enregistrement et votre carte migration sur vous.

La plupart des propriétaires ne vous enregistreront pas dans leur appartement

Pour immigrer, vous devez être enregistré dans un lieu de résidence, c'est-à-dire avoir une adresse permanente. Mais comme cet enregistrement donne à la personne certains droits sur la propriété, peu de propriétaires s’y risqueront. Souhaiteriez-vous louer votre maison à quelqu'un qui pourrait alors revendiquer des droits dessus et la squatter ?

>>> Le parcours du combattant des demandeurs d’asile en Russie

De plus, la plupart des propriétaires ne paient pas d'impôts, ils ne vous enregistreront donc pas pour esquiver le fisc. Pour moi, personnellement, obtenir une adresse permanente était la case la plus difficile à cocher. Ne pas être enregistré est un crime qui, s'il est répété plusieurs fois, peut être cause d'expulsion.

Visiter la Russie est facile, y immigrer ne l'est pas !

Il y a un vieux dicton russe qui dit « Vous êtes né là où on a besoin de vous » (Где родился, там и пригодился), ce qui signifie essentiellement que si vous êtes né en Chine, en Afrique, au Canada ou n'importe où, et vous devriez y rester. Une fois que vous aurez entamé le processus d'immigration, vous noterez que l'esprit de la loi reflète à merveille cette expression.

La Russie distribue des visas touristiques comme des petits pains. Tout ce que vous avez à faire, c'est remplir certains formulaires à la va-vite, payer une certaine somme, vous faire prendre en photo et vous pouvez visiter le pays pendant environ un mois. Le processus de dépôt d’un dossier lié à l'immigration n'a absolument rien à voir avec cela.

Pour immigrer, vous devrez fournir au gouvernement les éléments suivants…

  • Une traduction officiellement notariée de chaque document étranger… et oui, vous devez payer pour tout cela… 

Remarque : très souvent, vous devrez remettre une traduction complète de votre passeport à différents organismes, ce qui signifie que vous devrez faire faire des traductions de passeport en plus car ils ne les rendent pas. J'espère que vous avez les moyens !

  • Extrait de casier judiciaire vierge à demander dans votre pays d'origine.
  • Preuve de résidence en Russie, ce qui peut être très délicat (voire impossible) si votre conjoint ne possède pas d'appartement là où vous déposez votre dossier.
  • Diplôme attestant votre connaissance de la langue et des lois russes (vous devrez passer divers tests).
  • Une preuve que vous n’avez aucune maladie sexuellement transmissible ou dangereuse comme le VIH/SIDA. Quand j'ai fait cela, j’ai dû donner mon urine, faire une prise de sang (intraveineuse + bout des doigts), une radio des poumons, subir une inspection corporelle pour voir si je ne me piquais pas et passer un examen psychologique, que j'ai bizarrement réussi.
  • Une preuve que vous avez assez d'argent pour vivre, ce qui signifie en fait qu'ils veulent la preuve que votre conjoint a un emploi, car jusqu'à ce que vous obteniez le permis pour vivre en Russie, vous n'êtes pas autorisé à travailler dans le pays. Vous suivez ?

>>> Comment obtenir la citoyenneté russe pour votre enfant?

Et de loin la chose la plus difficile… le dépôt du dossier

Personne ne vous conseillera ou ne vous aidera à le faire, vous êtes totalement seul pour naviguer dans ce mystérieux voyage bureaucratique, qui doit être fait avec une précision au nanomètre près.

Vous perdrez des semaines de travail et des milliers de roubles

La liste ci-dessus vous semble compliquée ? Eh bien, c’est normal, car vous dépenserez une fortune et des semaines de votre vie à chaque fois que vous serez confronté à ce processus lorsque votre permis de séjour expirera. Pour ceux qui habitent à Moscou, le centre d'immigration, où tout le monde sans exception doit se rendre, se trouve à 40 km du périphérique (MKAD) dans la banlieue de Moscou. Cela signifie qu'avec le trafic, il faut 90 minutes de voyage pour que les travailleurs des services d'immigration voient que vous avez mis une virgule au mauvais endroit, déchirent vos documents et vous renvoient chez vous.

Aller au service des migrations nécessite en fait une journée de travail entière de votre vie, et il faudra beaucoup de journées de ce type pour que cela prenne fin.

Cette fichue demande qui ruinera votre âme

Contrairement à l'UE, la Russie prend ses frontières et son immigration très au sérieux. Ils ne jouent pas avec ça. Le service de migration vous traitera comme une nouvelle recrue essayant de rejoindre la Légion - ils créeront un enfer pour éliminer les plus faibles.

Chaque document que vous soumettez doit être rédigé exactement comme les employés du gouvernement le souhaitent, et si l’employé A vous a dit d'écrire quelque chose d’une certaine façon, il y a de fortes chances que l’employé B vous dise de l'écrire d'une autre manière, et si l’employé C vous le dit de le faire d'une troisième manière - c'est votre problème !

>>> La Russie autorise-t-elle la double citoyenneté?

Une fois, je me suis retrouvé pris dans un cycle infernal lié à un changement de position de virgule. Alors j'ai apporté un ordinateur portable avec moi, je me suis mis dans la file d’attente, mon dossier a été rejeté, j'ai fait les changements, je suis allé imprimer un nouveau formulaire, je suis revenu dans la file, puis j'ai répété le processus plusieurs fois.

La femme à la fenêtre a été surprise de me voir pour la quatrième (cinquième?) fois. Quand je lui donnais un nouveau dossier, je lui ai montré un reçu d’une valeur de mille roubles que j’avais payés d’avance. Comme les copies ne coûtaient alors que 10 roubles, il me restait beaucoup de « munitions » dans mon « chargeur ». Je lui ai montré la facture sur un ton lugubre : « J'ai toute la journée pour faire des changements ». Ce à quoi elle a souri et accepté mes documents sans même chercher à vérifier si j'avais bien fait les dernières modifications requises.

En bref, toutes les candidatures DOIVENT ÊTRE SANS LE MOINDRE DÉFAUT ou elles seront impitoyablement rejetées. Une faute d'orthographe ou de ponctuation et votre dossier va tout droit à la poubelle. Vous commencerez à réagir aux mots russes liés à votre candidature - anketa (анкета) et zaïavlenie (заявление) - comme un vétéran de la guerre du Vietnam qui entend un claquement soudain près de lui…

Je n'ai aucun regret

J'aime ma vie en Russie et je n'ai aucun regret, mais immigrer était un cauchemar. Peut-être qu’il y a une logique interne à cette folie, car toute personne extérieure à l'ex-URSS ne peut déménager en Russie que si elle VEUT vraiment être ici. Et c'est peut-être une bonne chose.

Bonne chance aux futurs immigrants : vous en aurez besoin !

_

Tim Kirby est un Américain qui vit et travaille en Russie depuis 2006. Tim a travaillé dans divers domaines, y compris les médias, l'analyse politique et la conception de jeux vidéo. Vous le verrez maintenant dans plusieurs de nos vidéos YouTube, où il parcourt le pays pour vous montrer à quoi ressemble vraiment la Russie. Tim a deux enfants.

Si la demande de citoyenneté vous paraît trop compliquée, il vous est toujours possible d’obtenir un simple visa. Nous vous expliquons tout ici.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies