Une mosaïque représentant Poutine apparaîtra dans la cathédrale des forces armées russes

Vadim Savitsky/TASS, AP
En plus du chef de l'État, des mosaïques représenteront Staline et d'autres personnalités politiques à l’intérieur du lieu de culte.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Mise à jour : d'après les informations rendues publiques le 30 avril au soir par le journal Kommersant, la mosaïque a été démontée, et ce, sur la demande de Vladimir Poutine.

La principale cathédrale des forces armées russes, située dans le Parc Patriot dans la région de Moscou, sera ornée de mosaïques représentant notamment Vladimir Poutine, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, Joseph Staline et d'autres personnalités politiques. Ceci a été rapporté par MBK Media en référence à un abonné anonyme qui a envoyé des photos de la mosaïque en question. Le prévôt de l'église, Mgr Stefan Klinski, a confirmé à RBC l'apparition de ces mosaïques dans ce lieu de culte.

La mosaïque avec Vladimir Poutine et Sergueï Choïgou représente également le directeur du FSB (Service fédéral de sécurité) Alexander Bortnikov, le chef d'état-major général Valeri Guerassimov, la présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du Parlement) Valentina Matvienko et le président de la Douma d'État (сhambre basse) Viatcheslav Volodine.

La deuxième mosaïque est dédiée au défilé de la victoire de 1945. Elle représente des soldats, des maréchaux et comprend un portrait de Joseph Staline. La troisième est dédiée à la réunification de la Crimée à la Russie survenue en 2014 – on y voit l’inscription « Notre Crimée ».

>>> Sept phrases de Vladimir Poutine qui ont choqué ses auditeurs et embarrassé ses traducteurs

« Une telle tradition (de représentation d’hommes politiques dans les églises, ndlr) existe quand des scènes historiques liées à certaines périodes historiques sont représentées. Il est clair que l'un de ces événements importants est la réintégration de la Crimée. Les premiers responsables de l'État, qui ont participé à cette action, y seront représentés. Quant à Staline, il a probablement été copié à partir d’une photographie historique. Ce temple est érigé en l'honneur de la Victoire, et il est impossible de ne pas représenter le défilé de la Victoire », a déclaré le recteur de la cathédrale Stefan Klinski.

Selon lui, il y aura également des mosaïques montrant des résistants, des soldats de la Grande Guerre patriotique et des combattants de la bataille de 1812 contre Napoléon.

Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a déclaré à l’agence TASS que Poutine avait été informé de la mosaïque le représentant.

« Quand il a été informé de cela, il a souri et a déclaré : "Un jour, les générations futures apprécieront nos mérites, mais maintenant il est trop tôt pour le faire" », a déclaré la porte-parole.

Dans certains médias russes, ces mots ont été interprétés comme un appel à retirer le portrait de Poutine de la mosaïque. Cependant, Peskov a précisé plus tard que Vladimir Poutine n'avait pas formulé : une telle demande.

>>> Qui sont les saints les plus vénérés de Russie?

Un membre du conseil patriarcal pour la culture, Leonid Kalinine, a déclaré que les artistes eux-mêmes ne voulaient pas retirer les images de Poutine de la mosaïque, mais que seuls le Patriarche de Moscou et de toutes les Russies Cyrille et le commandant suprême des forces armées de la Fédération de Russie (c’est-à-dire le président russe, ndlr) pouvaient donner un tel ordre.

« L'un des artistes a sa mère en Crimée, l'autre a une sœur qui y vit avec son mari et ses enfants. […] Je ne peux pas ordonner à des artistes qui ont des parents là-bas [en Crimée de retirer la représentation] », a déclaré Kalinine.

La construction de la cathédrale, selon Znak.com, a coûté 6 milliards de roubles (80,4 millions de dollars). La hauteur du bâtiment avec la croix sera de 95 mètres - c'est la troisième plus haute église orthodoxe au monde. L’église elle-même devrait ouvrir ses portes le 9 mai 2020 pour marquer le 75e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique.

Dans cet autre article découvrez les trois fascinants miracles auxquels les orthodoxes russes croient dur comme fer.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies