En images: plongée dans l’atmosphère des salons de coiffure soviétiques

Viktor Gorkin/MAMM/MDF
C’est amusant, mais même aujourd’hui les sèche-cheveux vintages et le «service» assez rude qui y était proposé suscitent un sentiment de nostalgie dans l’âme de certains.

Ménage, famille, plans quinquennaux – dans la vie des camarades soviétiques il y avait des choses plus importantes que la coiffure. En URSS, on accordait donc peu d’importance aux cheveux, les cachant généralement sous des foulards ou casquettes et, qui plus est, rares étaient ceux qui avaient les moyens d’aller au salon. L’arrivée de la permanente a donc été salvatrice pour les femmes soviétiques – l’effet était durable et pour le préserver il suffisait de se servir de bigoudis à la maison.

Mais parfois, à l’occasion de grands événements, mariages ou jubilées, les « ouvriers et kolkhoziens » effectuaient une sortie quasi-rituelle au salon de coiffure. Les photographes documentalistes de l’époque n’ont pas manqué d’immortaliser ces moments sur leur pellicule.

Barbier de Moscou, années 1960
Au salon de coiffure, 1965
Tatiana Konstantinova, maître-coiffeuse « mains en or ». Concours des coiffeurs, 1962
Dans un salon. Une coiffure pour enfant, 1966
Au salon de coiffure, 1968
Dans un salon, 1971

Dans un salon de Tallinn, années 1970
Concours de l’art de coiffure, 1978

Salon de coiffure, salle pour hommes 1981

Salle pour femmes, 1981

Salon de coiffure, salle pour femmes, 1981

Dans cet autre article, nous vous décrivons des recettes russes de shampoings naturels à base d’aliments.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies