Les pionniers russes de la photographie en couleurs

Portrait de Alexeï Nikolaïevitch Tioutchev, son épouse Anna Iossifovna et leurs filles Anna Alexeïevna et Maria Alexeïevna, 1864

La photographie couleur s'est répandue en Russie à peu près à la même époque qu'en Europe - dans les années 1860. Elle était obtenue en colorant à la main les tirages photo avec de la peinture à l'eau ou à l'huile, soit par le photographe lui-même, soit par des artistes qui l'assistaient.

Portrait d'une jeune fille, années 1860

Les gens avaient hâte de découvrir leur portrait en couleur, en particulier sous forme de tableau. La colorisation des premières photographies permettait aussi de camoufler les imperfections des tirages, dont celles dues à l'utilisation de papier glacé.

Portrait d'une petite fille en costume ukrainien, années 1900

Ce type de papier jaunissait au fil du temps. Pour masquer cet effet, il était teint en vert, rose, et d'autres couleurs, et peint avec de la gouache, de l'aquarelle, de la peinture à l'huile, ou plus tard des pigments à l'aniline.

Kiev. Théâtre municipal, années 1900

À la fin du XIXe siècle, l'usage de la photographie couleur s'est étendu à l'architecture, aux paysages, et aux thèmes industriels. Par exemple, le studio photo de la Laure de la Trinité Saint-Serge réalisa de nombreux clichés couleur d'églises orthodoxes (les studios rattachés aux monastères russes étaient chose courante).

Moscou. Loubianka, années 1910

À la fin du XIXe et au début du XXe siècle, la Russie traversait un processus intense d'européanisation - comme l'attestent le style architectural, les intérieurs, les costumes, et le mode de vie - et le pays cherchait à définir son identité et les particularismes nationaux des habitants de l'Empire russe.

Souvenir de mon service militaire, début des années 1910

Au début du XXe siècle, les photos en couleur d'officiers russes (une classe sociale importante avant que la Première Guerre mondiale n'éclate) étaient particulièrement populaires.

Mur-réclame de la maison du Mosselprom, octobre 1924

En 1902, le pionnier de la photographie Prokoudine-Gorski annonça la découverte d'une méthode pour créer des photographies couleur ; peu après, en 1903, il publia une brochure intitulée « La photographie isochromatique avec un appareil manuel ». Prokoudine-Gorski se servait de plaques en noir et blanc rendues photosensibles grâce à des formules chimiques de son invention, et un appareil photo qu'il avait fabriqué lui-même.

Soldats de l'Armée rouge. Photomontage réalisé pour le magazine Abroad, 1930

Trois clichés rapides étaient pris successivement à travers trois filtres colorés - bleu, rouge et vert - ce qui réduisait le temps d'exposition au strict minimum. Ce triple négatif permettait au photographe d'obtenir un triple positif.

La Flamme de Paris, 1932

Le pictorialisme figurait parmi les courants artistiques majeurs du début du XXe siècle présents dans le domaine de la photographie russe, et les photographes pictorialistes russes se voyaient décerner des médailles d'or et d'argent lors d'expositions internationales.

Portrait de Regina Lemberg, 1935

La photographie pictorialiste se démarquait non seulement par la méthode de prise de vue et les techniques d'impression complexes destinées à donner à la photo l'aspect d'une peinture, mais aussi par le choix de thèmes traditionnels.

La Course. Stade Dynamo, 1935

Les paysages romantiques, les ruines, ou les nus, étaient considérés par le réalisme socialiste comme de dangereuses reliques du passé.

Saut en hauteur, 1936

Certains photographes pictorialistes furent internés dans les camps d'emprisonnement staliniens, et on leur interdisait d'exercer leur profession, de s'établir dans la capitale, ou dans d'autres grandes villes.

Portrait de Iouri Ripalov, 1938-1939

La photographie en couleur n'est apparue en URSS qu'à la fin de la guerre. En 1946, il devint possible de produire des films couleur en Union soviétique, notamment grâce aux prises de guerre allemandes. Dès lors, Ivan Chaguine et nombre d'autres photographes se firent les chroniqueurs de l'actualité en couleur dans le pays.

Une photographe russe a capturé les intérieurs traditionnels des provinces russes. Pour en savoir plus, suivez le  lien.

Les droits sur ces publications sont la stricte propriété du journal Rossiyskaya Gazeta

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies