La Russie ferme ses frontières face au coronavirus. Que cela signifie-t-il dans la pratique?

Sergei Bobylev/TASS
La mesure a été mise en place pour une durée d’un mois et demi. Dans cet article nous expliquons qui sont les personnes non concernées par cette limitation et pouvant éventuellement entrer en Russie.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le gouvernement russe a décidé de limiter l’entrée du pays aux étrangers et aux personnes sans citoyenneté, et ce, en raison de la propagation du coronavirus. Entrant en vigueur ce 18 mars, la mesure en question est prévue jusqu’au 1er mai, informe le site officiel du gouvernement russe

Quels sont les pays concernés ?

La limitation concerne tous les pays, dont ceux de l’UE et de la CEI.

Je suis diplomate, je ne peux plus me rendre en Russie ?

Les exceptions constituent :

- Les diplomates

- Les fonctionnaires de consulats situés sur le sol russe

- Les membres de délégations officielles et les personnes possédant des visas de fonctionnaires

- Les camionneurs acheminant des frets en Russie

- Les équipages d’avions, de bateaux et de trains

>>> Comment la Russie lutte contre la pandémie de coronavirus 

Quid des simples citoyens ?

Seules les personnes bénéficiant déjà d’un titre de séjour peuvent entrer dans le pays. L’interdiction ne concerne en outre pas les passagers d’avions rentrant dans leur pays d’origine avec correspondance en Russie.

En outre, le gouvernement autorise l’entrée aux personnes venues assister aux funérailles d’un proche.

Pour tout autre cas, la traversée de la frontière sera considérée comme illégale et sera punie d’une amende allant jusqu’à 200 000 roubles (2 400 euros), de travail d’intérêt général ou de réclusion. La peine de prison prévue pour cette infraction peut aller jusqu’à 2 ans.

J’ai un titre de séjour et je suis arrivé en Russie. C’est bon, je suis libre ?

Que nenni. Si vous êtes arrivé de l’un des pays mentionnés ci-dessous, 14 jours de confinement à domicile seront obligatoires et vous ne pourrez pas aller au travail, suivre des cours ou fréquenter les lieux publics. La liste des pays se présente comme suit :

Albanie

Allemagne

Andorre

Biélorussie

Bosnie-Herzégovine

Chine

Corée du Sud

Croatie

Espagne

États-Unis

France

Grande Bretagne et Irlande du Nord

Iran

Islande

Italie

Lichtenstein

Macédoine du Nord

Moldavie

Monaco

Monténégro

Norvège

Saint-Marin

Serbie

Suisse

Ukraine

Vatican

>>> La Chine traitera le COVID-19 avec un médicament soviétique controversé

En outre, l’agence sanitaire russe Rospotrebnadzor a statué qu’à partir du 16 mars toutes les régions du pays, sauf Moscou, contrôleront au coronavirus les citoyens arrivés au cours de ces deux dernières semaines depuis l’UE.

Les personnes rentrées de l’étranger au cours de ce dernier mois et affichant des symptômes propres aux maladies respiratoires contagieuses seront également dépistées.

Dans cet autre article, découvrez comment la vie à Moscou a changé en raison du coronavirus.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies