La star du tennis Sharapova tire sa révérence: les temps forts de sa vie et de sa carrière

Getty Images
La joueuse de tennis russe Maria Sharapova a mis fin à sa carrière sportive après 28 ans passés sur les courts et cinq victoires aux tournois du Grand Chelem. Dans notre diaporama, nous retraçons son parcours ainsi que les changements survenus dans sa vie et sa carrière.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

« Comment laisse-t-on derrière soi la seule vie que l’on ait jamais connue ? Comment quitte-t-on les courts sur lesquels l’on s’est entraîné depuis son plus jeune âge ? [...] Je ne l’ai jamais fait, donc s’il vous plait pardonnez-moi. Tennis, je te dis adieu », dans sa vibrante tribune pour Vogue et Vanity Fair, Maria Sharapova a mis un point final à sa carrière sportive. Cette décision, elle l’a expliquée par les traumatismes et son âge, 32 ans.

Maria a vu le jour en Sibérie où sa famille a déménagé à quelques mois de sa venue au monde depuis la ville biélorusse de Gomel. À l’âge de 4 ans, on l’a inscrite dans une section de tennis et déjà deux ans plus tard elle affrontait la grande Martina Navratilova. Venue animer un atelier à Moscou, cette dernière a été parmi les premiers à remarquer le talent de Maria.

Sharapova à Indian Wells, en Californie

Sur conseil de l’ex-numéro un mondiale de tennis, la famille de Sharapova a déménagé en 1995 aux États-Unis, où Maria est entrée à l’Académie de tennis de Nick Bollettieri, en Floride. Dans un premier temps, la famille a habité une auberge et économisé – le père de Maria, l’entraîneur de tennis Iouri Sharapov, ne parlant pas anglais, il a mis du temps avant de trouver un emploi.

Maria Sharapova pose pour TAG Heuer à Malibu

C’est avec Nike qu’elle a signé à l’âge de 11 ans son premier contrat publicitaire, tandis que son premier tournoi junior a été disputé lorsqu’elle avait 13 ans. En 2010, son contrat de huit ans avec Nike était d’ores et déjà évalué à 70 millions de dollars.

Sharapova après sa victoire sur Serena Williams qu’elle a écrasé sur le score de 6/1, 6/4 à Wimbledon.

Elle a ensuite conquis la gloire internationale en 2004, à 17 ans, en remportant le tournoi le plus réputé du Grand Chelem à Wimbledon, s’imposant face à Serena Williams. Depuis, cette dernière est devenue l’adversaire numéro 1 de la Russe.

Sharapova après avoir fait un don en marge de l’Open Australie.

En 2005, elle devient la numéro un mondiale et attire les sponsors les plus importants, tel l’Allemand Porsche, dont elle devient le visage.

La première déception survient en 2007, lorsqu'elle commence à souffrir de douleurs à l'épaule. « D’abord, il n’y avait rien de grave – une douleur légère lors des services. Mais elle devenait de plus en plus atroce », a-t-elle confié dans son autobiographie. Ensuite, la situation est passée hors de contrôle, le médecin lui annonçant qu’elle avait une rupture du ligament et qu’une opération urgente était nécessaire.

Lors d’une conférence de presse donnée après sa défaite en finale l’ayant opposé à Serena Williams, 2007.

Après la période de rééducation qui s’est ensuivie, la joueuse de tennis est retournée sur le court. La douleur persistait, mais elle a essayé de faire avec. Outre le sport, elle s’est investie dans la bienfaisance. Avec le soutien de l’ONU, elle a créé son propre fonds de soutien aux victimes de Tchernobyl et aux membres de leurs familles.

Sharapova assiste au lancement de sa marque Sugarpova, le 20 août 2012 à New York.

Elle est par ailleurs elle-même devenue une marque, lançant ses friandises et accessoires Sugarpova. « Lorsqu’une telle pause est survenue (en raison du traumatisme, ndlr), l’idée m’a traversé l’esprit : "Masha, tu fais du tennis depuis tant d’années, il faut penser à autre chose" », a-t-elle confié au quotidien économique russe Vedomosti.

Maria Sharapova et Sasha Vujacic le 26 août 2010

À cette époque, elle était en couple avec le joueur de basket slovène Sasha Vujacic. Toutefois, malgré une annonce de mariage, leur rupture a eu lieu en 2012, en raison d’une carrière sportive trop chargée. Ensuite, le choix de Maria s’est porté sur le joueur de tennis bulgare Grigor Dimitrov, qui était par le passé sorti avec Serena Williams. Mais durant l’été 2015, le couple a à son tour éclaté.

La tenniswoman annonçant à une conférence de presse à Los Angeles, le 7 mars 2016, avoir échoué à un test de dopage pour l’Open d’Australie, en raison d’un récent changement dans la liste des produits interdits par l’Agence mondiale antidopage.

Le deuxième coup dur a suivi en 2016, lorsque Maria a convoqué une conférence de presse pour avouer qu’elle consommait du méldonium, substance interdite par l’Agence mondiale antidopage (AMA). Suite au scandale, la plupart des grands sponsors se sont détournés de la sportive, qui a quant à elle été sujette à une suspension de 15 mois. Mais Maria n’a pas perdu de temps et a profité de cette période pour étudier à la Harvard Business School.

Maria Sharapova avant son premier match de l’Open d’Australie, contre la Croate Donna Vekic, le 21 janvier 2020.

Après son retour dans le sport, elle a remporté un tournoi WTA, a changé d’entraîneurs, sans toutefois ne plus décrocher aucune grande victoire. Son dernier match a eu lieu le 21 janvier 2020 sur le premier tournoi du Grand Chelem de l’année, mais s’est soldé par un échec.

Maria Sharapova lors de la Fashion Week de New York, le 11 février 2020.

« En prenant du recul, je me rends compte que le tennis a été ma montagne. Mon chemin a été rempli de vallées et de détours, mais la vue qui s’offrait depuis son sommet était incroyable. Après 28 ans et cinq titres du Grand Chelem, je suis cependant prête à gravir une autre montagne, à concourir sur un tout autre terrain », a-t-elle déclaré en annonçant son départ.

Maria Sharapova et Alexander Gilkes arrivent à la fête organisée par Vanity Fair à l’occasion des Oscars, le 9 février 2020 à Beverly Hills.

Fin février, le magazine Forbes a placé Sharapova à la tête de la liste des sportifs russes les mieux payés de la décennie. Selon ses estimations, sur cette période, elle a gagné 197,8 millions de dollars. D’ailleurs, sur Instagram, les fans ont remarqué une bague de fiançailles sur son doigt. En effet, depuis 2018, elle est en couple avec le milliardaire britannique Alexander Gilkes.

Dans cet autre article, nous vous dressons le portrait de Daniil Medvedev, nouvelle vedette russe du tennis.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies