Sharapova purgera sa disqualification à Harvard

Maria Sharapova

Maria Sharapova

twitter.com/MariaSharapova
Maria Sharapova est entrée à la Harvard Business School après avoir été écartée des compétitions pour les deux prochaines années.

La joueuse de tennis russe Maria Sharapova, disqualifiée pour les deux prochaines années, passera ce temps à la Harvard Business School. Cependant, la branche choisie par la jeune femme reste un mystère.

« Je ne sais pas comment ceci est arrivé, mais salut, Harvard ! J’ai hâte de commencer mes études ! », a écrit la joueuse russe sur son compte Twitter.

La Cour d’arbitrage sportif (CAS) examine actuellement l’appel de la disqualification de Sharapova des tournois internationaux. L’agent de la célèbre joueuse de tennis indique que ses avocats cherchent à réduire la durée de sa disqualification de deux ans à un an.

Le 7 mars, l'ex-numéro un mondiale de tennis a convoqué une conférence de presse pour annoncer qu'elle qu’elle avait fait l’objet d’un contrôle antidopage positif lors de l’Open d’Australie en janvier.

La sportive a déclaré avoir pris du meldonium, un médicament qui améliore la vascularisation du muscle cardiaque, largement utilisé en Russie et dans pays de l'espace post-soviétique. Maria Sharapova a expliqué avoir omis de lire le mail contenant la nouvelle liste des produits interdits – dont le meldonium fait partie – envoyé par l’Agence mondiale antidopage (AMA).

Le 8 juin, la Fédération international de tennis (ITF) la suspendue des compétitions jusqu’en janvier 2018.

En lire plus

Le perfide mildronate : les déboires de Sharapova

Dopage : les athlètes russes suspendus des JO de Rio

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.