Normandie-Niemen: une poignée de terre de la tombe de Marcel Lefèvre rejoindra la Russie

Marcel Lefèvre

Marcel Lefèvre

Photographies d'archives
Un geste visant à symboliser l’union des deux pays et à honorer la mémoire de ce combattant décédé loin de sa patrie.

Hier, 26 novembre, dans la commune des Andelys, en Normandie, de la tombe de Marcel Lefèvre, pilote de l’escadron franco-soviétique Normandie-Niemen, a été prélevée de la terre, destinée à rejoindre la Cathédrale principale des Forces armées russes, en cours de construction dans la région de Moscou, rapporte l’agence de presse TASS.

En effet, sera créée à proximité de ce lieu de culte, à l’occasion des 75 ans de la victoire dans la Seconde Guerre mondiale, une « Voie de la mémoire »,  bordée par des urnes contenant de la terre en provenance des lieux d’inhumation de soldats décédés loin de leur patrie.

« Actuellement nous menons des cérémonies de ce genre en divers lieux de France, où sont enterrés nos concitoyens. Mais aujourd’hui cette cérémonie est pour nous particulière, car nous récoltons la terre de la tombe du Héros de l’Union soviétique Marcel Lefèvre, qui a donné sa vie loin de sa Normandie natale, sur notre terre », a déclaré lors de cet événement Alexeï Mechkov, ambassadeur de Russie en France, y ayant assisté aux côtés notamment du maire des Andelys, Frédéric Duché, ainsi que de représentants de l’appareil de l’attaché militaire et d’organisations de vétérans.

Et d’ajouter : « Ses cendres ont été transférées depuis Moscou en 1953 ici, vers votre terre. Et aujourd’hui nous voulons qu’une partie de la terre normande intègre la "Voie de la mémoire" en Russie. Je suis convaincu que cela deviendra un digne symbole de l’unité de nos pays dans la lutte pour la paix ».

À noter que la première cérémonie de ce genre en France s’est tenue le 23 novembre en région parisienne, à l’emplacement où avait été mortellement blessé l’officier soviétique Nikolaï Igoriev.

Après avoir rejoint l’URSS en 1942, à la création du désormais mythique régiment Normandie-Niemen, Marcel Lefèvre était quant à lui parvenu à accumuler 14 victoires aériennes avant de se voir forcé, le 28 mai 1944, de poser son avion endommagé. Gravement brulé, il succombera à ses blessures dans la capitale soviétique le 5 juin, date coïncidant avec le débarquement des alliés sur les plages de sa Normandie natale. Il avait alors 26 ans. En juin de l’année suivante, il sera à titre posthume décoré du titre de Héros de l’Union soviétique.

Pour savoir comment est née la légende du Normandie-Niemen, retrouvez ici notre article lui étant dédié.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies