Les contrastes de Russie capturés avec poésie par un photographe britannique

« Toujours avec des fleurs »

« Toujours avec des fleurs »

Barry Cawston
Barry Cawston a parcouru la Russie pour prouver qu'elle est loin d'être en noir et blanc.

Russia Beyond désormais sur Telegram! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

« Tous à bord ! »

Le photographe britannique primé Barry Cawston a voyagé et immortalisé le monde entier, du Brésil à la Chine et des États-Unis à l'Afrique du Sud. Néanmoins, le pays qui a été l'une de ses obsessions les plus anciennes, c'est bien la Russie.

« Loin du Noir et du Blanc »

Il s'est d'abord rendu brièvement à Moscou et à Saint-Pétersbourg en 2014 et a été absolument stupéfait de voir à quel point les deux capitales sont différentes, et combien de contrastes chacune d'elles contient.

« Numéro 3 »

Après cela, Cawston a fait un bref voyage dans la campagne russe afin de découvrir la vie rurale. Les images de cette autre facette du pays l'ont encore plus inspiré et il a donc consacré une grande partie de son travail à les documenter.

« Fenêtres d'automne »

Cawston a passé presque tout 2017 et 2018  à explorer la Russie. Il a commencé son voyage près de de la mer Blanche, dans le Nord, et l’a terminé dans les montagnes du Caucase, dans le Sud.

« De garde »

Durant ce périple, il a photographié tant des gens que des paysages, capturant toutes les choses traditionnelles et modernes de la vie russe qui l'ont impressionné.

Lire aussi : Symphonie de l’incompatible: la Russie vue par un photographe allemand

« Or liquide »

À la suite de son voyage, l'une des principales institutions artistiques du pays, le Musée Russe de Saint-Pétersbourg, a organisé une exposition personnelle intitulée : « Barry Cawston. Russie : Loin du Noir et Blanc », avec environ 55 de ses photographies.

« L'endroit parfait »

« Les photos de Cawston ne sont pas seulement une fixation de ce qu'il a vu ; elles sont sa méthode pour présenter l'image globale du monde à l'aide d'une mosaïque de cadres photo en couleur », affirme Svetlana Zintchenko, responsable du secteur Photographie moderne du musée.

« Capturées en conversation »

« Les images de Cawston sont riches en détails, mais d'une simplicité touchante. Qu'il s'agisse de paysages ruraux ou urbains, d'intérieurs ou de figuratifs, elles arborent une fascination pour les formes, les motifs, les couleurs et les textures qui, pris ensemble, peuvent avoir un aspect presque poétique », explique Ken Climie, directeur du centre d'art Exposed de Moscou, établissement apparaissant comme le représentant officiel du photographe en Russie.

« Vers le haut »

Cawston admet que les échelles de la Russie signifient qu'il y a encore beaucoup d'autres domaines de l'art et de la reconception à découvrir. Ainsi, un jour, il espère revenir et explorer ces mystérieuses terres sibériennes plus à l'est de celles qu’il a déjà parcourues.

« Rituel matinal »

Dans cet autre article, découvrez les photographies d’un Français retranscrivant à merveille la mélancolie de Saint-Pétersbourg.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies