Dix paysages russes modernes que vous ne trouverez pas sur les cartes postales

Ces vues de la Russie sont brutes et saisissantes, soulignant le mélange de la nature et de l’industrie, la beauté et la misère du pays... sans oublier les immeubles khrouchtchéviens et les bouleaux.

Nous avons tous vu les photos imposantes de la place Rouge avec la cathédrale Saint-Basile ou les ponts surélevés qui surplombent la Neva à Saint-Pétersbourg. Les peintures à l'huile mélancoliques de paysages russes sont également très connues, des toiles sombres d'Isaac Levitan aux œuvres d'Ivan Chichkine débordant de couleurs et de vie.

Mais laissez-nous vous montrer les véritables paysages de la Russie d’aujourd’hui, sans fard.

Pyotr Antonov, série « Arbres, voitures, personnages, barrières assorties », 2011

Le photographe Pyotr Antonov explore l'esthétique des villes post-soviétiques contemporaines, y compris l'exemple le plus parlant : Moscou. En 2014, il a publié un livre sur la base de cette série de photos, qui accorde une attention égale aux bâtiments historiques et à des choses du quotidien que les gens oublient souvent, comme les parterres de fleurs et les travailleurs de rue.

Il appelle cette photo« Bâtiments historiques, trois types d'escaliers, arbres, personnages, une tour d'éclairage (comprend également des stands de glaces et de souvenirs, des barrières assorties, des équipements utilitaires, des parterres de fleurs, des pelouses) ».

Alexander Gronsky, série « Moins qu'un », 2006

La série Moins qu’un d’Alexander Gronsky n’a rien à voir avec l’essai du même nom du célèbre poète soviétique Joseph Brodski. Le photographe explore des régions isolées de Russie où la densité de population est inférieure à une personne par mètre carré.

Alexander Gronsky, série « Moins qu'un », 2008

Quelqu'un semble avoir oublié où il a garé sa voiture… il y a très, très longtemps.

Valery Nistratov, série « Documents de nature », 2009

À travers ses clichés noir et blanc, Valery Nistratov montre comment les humains transforment la nature. Les sujets de ses photos incluent des arbres, des ravins et des fossés à côté d'immeubles imposants. Nistratov écrit qu'il examine souvent la « fragilité et la pureté de la nature encore préservées près d'immenses centres commerciaux et de grandes villes ».

Sergueï Novikov, série « Grassroots », 2016

Sergueï Novikov est un autre homme qui explore le terrain russe avec son objectif. Sa série Grassroots expose des terrains de football inhabituels sur des fonds saisissants.

Sergueï Novikov, série « Grassroots », 2012

Le photographe explique que les thèmes principaux de son travail sont la banalité de la vie quotidienne et le fonctionnement des différents territoires et sociétés.

Liza Faktor, série « Surface de la Sibérie », 2001

La photographe russe Liza Faktor, basée aux États-Unis, explore la relation complexe entre l'homme et le paysage de la Sibérie. Cette relation plonge ses racines profondes dans « l'exploration, la romance, les défis, la souffrance et la mémoire historique », écrit-elle.

Anastasia Tsayder, série « Arcadie », 2016

Si vous montrez ce paysage à l'un de vos amis russes, il sera presque certainement frappé par une vague de nostalgie, mais cette jungle de béton capturée par Anastasia Tsayder était un projet novateur de développement urbain soviétique. La ville de Togliatti est réputée pour abriter le plus grand constructeur de voitures grand public de l’URSS, VAZ.

Maxim Sher, série « Palimpsestes », 2014

Un autre hommage à l'héritage post-soviétique est cette série de Maxim Sher, présentant des paysages urbains typiques. Il a exploré des zones industrielles archétypales dans cinq pays post-soviétiques pour le projet.

Maxim Sher, série « Palimpsestes », 2013

En travaillant, le photographe fournit des emplacements Google Maps pour tous les endroits où il a pris des photos afin que vous puissiez les vérifier.

L'exposition Nouveau paysage est présentée à la Fondation culturelle Ekaterina (Moscou) jusqu'au 24 mars 2019.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies