Miraculeux atterrissage d’urgence d’un Airbus A321 dans un champ près de Moscou

AFP
Aujourd’hui, 15 août 2019, la vie de 233 personnes a été épargnée grâce au professionnalisme de l’équipage d’un avion parvenu à se poser dans un champ de maïs près de l'aéroport Joukovski de Moscou. Un incident d’ores et déjà comparé au «Miracle sur l’Hudson».

Un avion de la compagnie aérienne russe Ural Airlines à destination de Simferopol, en Crimée, aurait heurté une volée d'oiseaux à son décollage de l'aéroport de Moscou. Cet incident « rare » a causé un dysfonctionnement du moteur, forçant l’équipage a faire atterrir manuellement l’appareil, dont les réservoirs étaient encore remplis de kérosène.

Heureusement, à un kilomètre de la piste de l’aéroport se trouvait un vaste champ de maïs, et les pilotes sont parvenus à s’y poser sans utiliser le train d'atterrissage, coupant les moteurs quelques secondes avant de toucher le sol. 226 passagers et 7 membres d'équipage figuraient à bord.

L'avion a alors immédiatement été évacué, les voyageurs l’ayant quitté en toute sécurité par les issues de secours. Les pilotes et les membres de l’équipage se sont quant à eux montrés d’une aide irréprochable, ce qui leur a valu les applaudissements et les éloges des passagers, encore sous le choc.

Bien que les ambulances soient arrivées rapidement, grâce à la proximité de l'aéroport, les miraculés ont dû trouver leur chemin à travers les plantations de culture.

23 passagers seulement ont dû être admis dans les hôpitaux avoisinants. Selon les autorités, 55 personnes au total ont été blessées.

Avant tout, les passagers ont félicité les pilotes pour leur bon jugement et leurs compétences.

Lire aussi : Miracle aérien: l’incroyable histoire d’un avion russe forcé d’atterrir en pleine taïga

« L'atterrissage a été difficile, mais l'avion n'a pas labouré le sol avec son nez. Nous devons rendre hommage aux pilotes, car ils ont rendu l'atterrissage aussi doux que possible dans de telles circonstances », a déclaré aux journalistes l'un des passagers à l'aéroport Joukovski.

Le capitaine Damir Ioussoupov et son copilote, Gueorgui Mourzine, ont été salués en héros tant par les passagers, que les internautes et le porte-parole de Poutine. Ioussoupov, 41 ans, a entamé sa carrière de pilote à l'âge de 33 ans et travaillait auparavant comme avocat dans l'administration municipale de Syzran (région de Samara, 754 km au sud-est de Moscou) avant de décider d’embrasser la carrière de ses rêves.

La qualité de l'atterrissage signifie que le pilote a très probablement « utilisé des simulateurs pour perfectionner ses actions dans de telles situations et les effectuer automatiquement », a par ailleurs affirmé l’un de ses collègues ayant souhaité garder l’anonymat, cité par le site d’information Meduza.

Cet événement a en outre d’ores et déjà été comparé à l’incident survenu en 2009 et connu sous le nom de « Miracle sur l’Hudson », lorsqu'un Airbus A320, piloté par le capitaine Chesley Sullenberger et Jeffrey Skiles, a effectué un atterrissage d'urgence réussi sur le fleuve Hudson, à New York, ne faisant ainsi aucune victime.

Dans cet autre article, nous vous narrons trois atterrissages spectaculaires réalisés par d’autres pilotes russes et soviétiques.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies