L’hôpital abandonné le plus effrayant de Moscou en treize photos

Igor Ivanko/Moskva Agency
L’hôpital de Khovrino est resté inachevé et, depuis 30 ans, son squelette gigantesque terrifie les habitants, alimentant mythes et théories du complot. Fin octobre 2018, les autorités ont cependant décidé de mettre fin à cet effroi, en autorisant sa démolition. Russia Beyond vous offre donc l'opportunité d'effectuer une dernière visite des lieux, à glacer le sang.

Au début des années 1980, les autorités soviétiques ont décidé de construire l’un des plus grands hôpitaux du pays, avec 1 300 lits.

Ils ont choisi le quartier de Khovrino de Moscou, où il n’y avait pas d’autre hôpital à l’époque.

Certains disent que la forme du bâtiment ressemble à s’y tromper à l’Umbrella Corporation du jeu vidéo Resident Evil.

En raison de problèmes financiers ou d'une construction défectueuse du sous-sol (on l’ignore toujours), la construction a été gelée puis complètement fermée en 1985.

À partir de ce moment-là, les amateurs d’adrénaline ont commencé à explorer les dangereux couloirs.

La coquille vide et abandonnée de l'hôpital est assez effrayante et de nombreuses légendes passionnantes sont nées ici.

Dans les années 1990, il y avait des rumeurs selon lesquelles une secte sataniste aurait choisi cet endroit pour des rituels sacrificiels, tuant des animaux errants et même des personnes dans les sous-sols de l'hôpital.

Les toxicomanes, les alcooliques et les sans-abri y ont séjourné et ont organisé des soirées illégales entre ces murs. Des seringues et du verre brisé jonchaient souvent le sol.

Ce monstre de béton gris effrayant a également été le théâtre de nombreux suicides. Il y avait même un monument à un adolescent qui s'est tué ici à cause d'un amour non partagé.

Les chercheurs d’aventures et, plus tard, les instagrammers y ont réalisé des visites pour se titiller les nerfs - et pour obtenir la photo effrayante parfaite.

Malgré les vigiles, les gens ont quand même réussi à s'introduire par effraction, mais à cause de l’obscurité et des escaliers dangereux, des cages d'ascenseurs vides, etc., beaucoup de personnes se sont blessées.

Les théoriciens du complot ont même prétendu que l’hôpital avait plusieurs niveaux souterrains où se trouverait un laboratoire secret.

Le 24 octobre 2018, à la suite de plusieurs demandes locales, les autorités municipales ont finalement commencé à démolir le sinistre hôpital.

Saviez-vous pourquoi le gouvernement soviétique a-t-il inondé des villes et villages russes anciens ? Cliquez  ici pour en savoir plus.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies