Comment les Russes protègent-ils leur voiture par moins 50 degrés?

Iliya Pitalev/Sputnik
Les conducteurs des régions les plus froides de Russie cousent des couvertures pour leurs moteurs et se passent de garages chauds. Et à propos, la blague sur les roues carrées n’est pas du tout une blague…

Pour les habitants de nombreuses régions de Russie, les hivers rigoureux sont une norme à laquelle ils doivent s’adapter et adapter leurs équipements. À Iakoutsk, Norilsk, Vorkouta, le froid est si intense qu'il semble surprenant qu’en hiver, la vie dans ces villes ne s'arrête pas.

À Iakoutsk, par exemple, à la mi-octobre, le mercure chute à 30 degrés en dessous de zéro. La plupart des habitants « congèlent » leurs voitures dans la cour (en sortant la batterie) jusqu'au printemps et passent aux transports en commun. Et si vous pensez que tout le monde a des garages chauds là-bas, vous vous trompez. En raison du pergélisol, il n’y a pas de parking souterrain à Iakoutsk. Dans certains nouveaux bâtiments, ils sont construits au premier étage des maisons, mais c’est très rare. Comme ailleurs, les citadins mettent leurs voitures dans les rues, le problème principal étant donc de démarrer. Comment faire si dans la rue règne un froid extrême de moins 50°C ?

Chauffage automatique

Les résidents des régions septentrionales sont dotés de systèmes de chauffage automatique de type Webasto sur le moteur.

Le prix d'installation à Iakoutsk est d'environ 35 000 roubles. Le système démarre à distance et, au bout d'une heure et demie, la voiture peut être utilisée.

>>> Pourquoi la Russie est-elle si froide?

À Novy Ourengoï, on trouve des colonnes avec des prises sur les places de parking, mais ceci est considéré comme moins sûr.

Laisser tourner le moteur à partir de l'automne

La méthode la plus radicale consiste à ne pas éteindre sa voiture à partir de l’automne. Et de nombreux propriétaires de voitures font comme ça : d’octobre à avril, la voiture est allumée avec le système d’alarme enclenché et la clé à l’intérieur, et on l’ouvre avec une seconde clé.

Et personne ne redoute les voleurs. « Qui la volerait par moins 50°C ? Avec un tel froid, il y a peu de monde dans la rue », explique Sergueï Permiakov, un architecte de Iakoutsk.

Il est préférable de laisser la voiture sur une pente légère afin que l'eau ne s'accumule pas dans le tuyau d'échappement, sinon le véhicule calera et le redémarrer sera problématique.

Laisser sa voiture allumée suppose une augmentation considérable de la consommation de carburant. De plus, si la voiture séjourne longuement dans le froid, ses roues sont déformées : comme le disent les habitants, elles deviennent carrées.

>>> Comment ne pas mourir de froid au milieu de l’hiver russe?

Nuit sous la tente

Les garages chauds et portatifs ne sont pas bon marché, mais très utiles. Les tentes-couvertures sont tendues sur la carrosserie de la voiture et ne lui permettent pas de geler. Elles coûtent entre 6 000 et 20 000 roubles (entre 150 et 300 euros), selon la taille de la voiture.

« Si l’on reste longtemps sur place, on met une tente sur la voiture, on colmate en bas et on bouche le tuyau d'échappement avec une pièce en caoutchouc. La voiture ne refroidit pas, et on conduit tout l'hiver », a déclaré Larissa, de Iakoutsk, faisant part de son expérience sur le site Drom.ru.

« Pour ma voiture (Toyota Vitz) ça m’a coûté 11 000 roubles (environ 150 euros, ndlr). Le temps d’assemblage est 5 à 10 minutes, et la replier est encore plus rapide ».

Deuxième pare-brise

Regardez comme il fait beau à Iakoutsk en hiver ! Lorsque la température tombe au-dessous de moins quarante degrés, un brouillard givré enveloppe la ville et vous roulez comme dans du lait.

>>> Apprécier l’hiver comme un vrai Russe

Dans un tel environnement, les conducteurs recouvrent les vitres latérales de l'intérieur avec des films spéciaux qui retiennent la chaleur. Avec elles, cependant, les fenêtres ne s'ouvrent pas, mais admettez : pourquoi auriez-vous besoin de les ouvrir à moins 50°C ?

Et sur le pare-brise, on en place un deuxième à l’extérieur, afin qu’il n’éclate pas sur la route. Beaucoup renoncent purement et simplement aux essuie-glaces en hiver.

Couverture pour moteur

Une voiture non préparée gèle en quelques minutes par moins 50-60 degrés : les liquides s'épaississent, les pièces en caoutchouc durcissent et tombent en morceaux, les fenêtres sont couvertes de givre. Par conséquent, de nombreux automobilistes commencent à calfeutrer leur voiture dès l’automne.

Chez le garagiste, un tel service coûte 500 roubles, dit Larissa. « Le silencieux est recouvert d’amiante, et une bâche est emmitouflée sur le fond. Du feutre ou une "couverture auto" sont posés sur le moteur - cela permet de réchauffer le moteur plus rapidement et l’empêche de geler. Certains petites malins cousent même une couverture spécialement pour la batterie. On enveloppe aussi le sol de la voiture ».

Vous êtes prêt à profiter de vos vacances d'hiver en Russie? Voici les différentes astuces qui vous aideront à éviter les écueils dans lesquels les touristes peuvent facilement tomber.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies