Quand le soleil disparaît: bienvenue du côté obscur de la Russie!

La fin de la nuit polaire est ici célébrée deux fois. La première célébration s’appelle « Premiers rayons du soleil » : les habitants de Mourmansk se dirigent vers la montagne locale pour observer le premier lever du soleil en 40 jours.

La fin de la nuit polaire est ici célébrée deux fois. La première célébration s’appelle « Premiers rayons du soleil » : les habitants de Mourmansk se dirigent vers la montagne locale pour observer le premier lever du soleil en 40 jours.

Sergeï Ermokhine
Le photographe russe Sergeï Ermokhine révèle comment survivent les villes du cercle Arctique, où le soleil disparaît pendant des mois. Les habitants vivent dans l’obscurité totale pendant 40 jours et les photos qui montrent leur vie peuvent paraître un peu étranges au premier regard.
Ici, l’année est divisée en nuit polaire et jour polaire. Le jour polaire se produit quand le soleil ne disparaît plus derrière l’horizon et ne fait que tourner autour du ciel pendant des jours et des jours (22 mai – 22 juillet).
La nuit polaire est bien plus déprimante : à Mourmansk, il n’y a aucune lumière solaire entre le 2 décembre et le 11 janvier.
En Russie on compte une trentaine de villes situées dans le cercle Arctique. Mourmansk, l’agglomération la plus peuplée du cercle Arctique, est la dernière ville établie dans l’Empire russe.
Les habitants disent que, pendant les jours polaires, leurs dépenses en électricité sont proches de zéro. Cependant, tout l’argent économisé pendant l’été est dépensé pendant les nuits polaires.
Mourmansk est née dans des conditions rudes – la ville est apparue essentiellement à cause de la guerre et pour la guerre.
Pendant la Première Guerre mondiale, la Russie avait désespérément besoin des approvisionnements des Alliés : la seule solution était de construire un port dans la baie de Kola et un chemin de fer relié à Saint-Pétersbourg.
Les médecins estiment que la nuit polaire interfère avec le fonctionnement du corps humain à cause du manque de lumière ultra-violette et de vitamines. Souvent, les habitants du Nord se sentent dépressifs et léthargiques pendant cette période de l’année.
Mourmansk est principalement considéré comme un port d’importance stratégique et un maillon clé de plusieurs systèmes de transport, bref, une ville qui contribue à la vie de la Russie d’une multitude de façons.
Grâce à Mourmansk, la Russie peut se targuer de posséder la première plateforme pétrolière au monde résistante au gel, le premier sous-marin au monde doté d’installations nucléaires et l’unique route de transport traversant l’Arctique qui fonctionne toute l’année.
Cependant, pour les quelque 301 572 personnes qui y vivent, cette ville est leur maison, avec ses nuits polaires, son vent perçant, ses pentes glacées et ses salaires nordiques. Ils l’appellent affectueusement « Monamourmansk » et son apparence ordinaire est largement compensée par les paysages naturels environnants : la toundra, les montagnes, la taïga, les fjords et l’océan.
Et si vous levez la tête et regardez le ciel, vous verrez ce qui constitue sans doute la seule compensation aux longues nuits polaires – l’aurore boréale scintillante.