Les blagues russes les plus hilarantes au sujet du froid hivernal

Getty Images
Vous pensez certainement que les Russes sont désormais habitués au froid intense de l’hiver. La vérité est cependant que nous continuons à ronchonner et à nous en plaindre, mais que nous trouvons le salut dans l’humour. En effet, nous n’y pouvons rien, alors mieux vaut en rire!

Dans la série télévisée américaine The Event, qui était diffusée en 2010-2011, un passage a provoqué l’hilarité de tous les Russes l’ayant visionné. Un personnage mentionne en effet une prétendue arme secrète cachée près de la ville russe de Mourmansk, ajoutant qu’il faudrait aller enquêter sur place. Une femme lui répond alors : « Tu sais quelle température il fait en Sibérie occidentale à cette époque de l’année ? -12°C ! ».

Tout d’abord, Mourmansk n’est pas située en Sibérie, mais dans la partie européenne de la Russie, près de l’océan Arctique. Deuxièmement, -12°C n’est absolument pas froid pour les Russes. Cela requiert peut-être d’enfiler un pull épais, mais c’est loin de représenter un désastre. Actuellement, en décembre, le thermomètre à Moscou affiche environ -15°, et nous sommes encore en vie. Nous râlons un peu, mais rien d’anormal.

L’hiver russe est une chose à laquelle nous sommes habitués et nous aimons porter en dérision ce gel diabolique et constant qui domine nos vies durant près de cinq mois de l’année.

Voici donc certaines des meilleures plaisanteries russes au sujet du froid.

En plus des basses températures, dans les régions les plus septentrionales, comme dans les villes de Mourmansk, Norilsk ou encore Anadyr, il faut supporter la nuit polaire, lorsque le Soleil ne pointe pas le bout de son nez durant plus d’un mois. Cela a inspiré cette blague quelque peu exagérée :

- Que dit un enquêteur de police à un suspect dans la ville de Mourmansk ?

- Où étiez-vous dans la nuit de septembre à mars ?

Voici une autre plaisanterie à propos de la vision des étrangers à l’égard du climat russe :

« Un étudiant étranger en Russie écrit une lettre à ses proches : "Durant l’hiver vert ça allait plus ou moins, mais quand le blanc a commencé, c’est vraiment devenu difficile…" ». 

*L’hiver vert étant, vous l’aurez compris, le printemps et l’été.

Certaines blagues ressemblent également à des appels au secours :

« Tout au long de l’hiver en Russie nous attendons le printemps, et lorsque ce dernier arrive, nous attendons que l’hiver se termine réellement ».

Ou celle-ci :

Un jour, un gars de Tchoukotka (région à l’extrême Nord-Est de Russie) achète un réfrigérateur et son ami lui demande :

- Pourquoi as-tu besoin de cela ? Il fait assez froid dehors !

- C’est pour moi, pas pour la nourriture. J’irai dedans pour me réchauffer.

La suivante fait allusion aux nombreux adversaires de la Russie ayant été découragés ou vaincus par le froid à travers l’histoire :

« C’est dommage qu’aucun ennemi étranger ne tente d’envahir Moscou, ces magnifiques étendues gelées vont être gaspillées cette année ».

Afin de ne pas mourir de froid, les gens ont tendance à être très inventifs :

Hiver. Une réunion d’entreprise dans un bureau moscovite. Environ 95% des employés ont attrapé un rhume et ne sont pas venus. Le patron dit :

- Et maintenant monsieur Ivanov va nous dire comment rester en bonne santé !

- C’est simple, je ne sors pas dehors pour fumer une cigarette. Je fume juste en cachette dans les escaliers.

Et, comme toute nation nordique qui se respecte, la Russie aime se moquer des pays du sud qui sont paralysés dès qu’un centimètre de neige couvre leurs routes.

+20° - Les Grecs revêtent leurs pulls (s’ils arrivent à en trouver).

+15° - Les Hawaïens allument leur chauffage (s’ils en ont).

+10° - Les Américains frissonnent, tandis que les Russes plantent des concombres.

+5° - Vous voyez votre propre respiration. Les voitures italiennes ne démarrent plus. Les Norvégiens se baignent. Les Russes roulent avec la fenêtre ouverte.

0° - L’eau gèle aux États-Unis, en Russie elle s’épaissit.

-5° - Les voitures françaises ne démarrent plus.

-10° - Vous planifiez un séjour en Australie.

-15° - Votre chat insiste pour dormir sur votre lit. Les Norvégiens mettent leur pull.

-18° - Les New-yorkais allument leurs radiateurs. Les Russes font leur dernier pique-nique de l’année.

-20° - Les voitures américaines ne démarrent plus. Les Alaskains commencent à porter des manches longues.

-25° - Les voitures allemandes ne démarrent plus. Les Hawaïens meurent.

-30° - Les politiciens commencent à penser aux SDF. Votre chat préfère dormir sous la couette.

-35° - Il fait trop froid pour réfléchir. Les voitures japonaises ne démarrent plus.

-40° - Vous prévoyez un bain de deux semaines dans un jacuzzi. Les voitures suédoises ne démarrent plus.

-42° - Les transports publics cessent de fonctionner en Europe. Les Russes mangent de la glace dans la rue.

-45° - Les Grecs meurent. Les politiciens commencent finalement à agir pour les SDF.

-50- - Vos cils commencent à coller lorsque vous cligner les yeux. En Alaska, les gens ferment la fenêtre de leur salle de bains.

-60° - Les ours polaires se dirigent vers le sud.

-70° - L’enfer est en proie au gel.

-73° - Les services sociaux finlandais évacuent le Père Noël de la Laponie. Les Russes sortent leur chapka du placard.

-80° - Les avocats mettent leurs mains dans leurs propres poches.

-114° - L’alcool pur commencent à geler. Les Russes râlent.

-273° - Le zéro absolu. Les particules subatomiques cessent leur mouvement. Les Russes enfilent leurs bottes.

-295° - 90% des êtres vivants sur Terre sont morts. L’équipe russe de football remporte la Coupe du Monde.

Mais n’ayez crainte. L’hiver russe n’est vraiment pas si horrible, suivez juste les conseils que nous vous prodiguons dans cette autre publication.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies