Enquête: les Russes sont-ils autorisés à sortir de leur pays?

Anna Jurkovska; Aleksey Nikolskyi/Sputnik; Getty Images
Russia Beyond lance une nouvelle rubrique, «Enquête», afin de fournir des réponses aux questions de lecteurs si insensées qu’elles méritent leur propre article. Ainsi, on nous a récemment demandé: «Les Russes sont-ils autorisés à quitter la Russie?». Le choc passé, cette question difficile mérite un examen plus approfondi.

1. L'unité nationale menacée

Une chose évidente est que quitter la Russie met tout simplement notre démocratie en danger. Pensez-y : si nos citoyens franchissent la frontière russe et visitent le monde libre, notre gouvernement court le risque de révéler ses sombres secrets. Il suffit de penser aux dégâts causés s’ils se mêlaient à des non-Russes et leur révélaient à quel point nos vies sont horribles. Facebook serait immédiatement inondé de tant de vérité, la Russie ne survivrait tout simplement pas à l'attaque des médias sociaux.

Votre prochaine question pourrait bien être : « Mais qu’en est-il des célébrités russes que j’ai vues en dehors de la Russie, comme dans les films hollywoodiens ? » ou « Et mes amis qui ont toujours dit qu'ils étaient russes ? Mentent-ils ? »

Lire aussi : Ces situations de la vie en Russie qu’un étranger aura du mal comprendre

Vous devriez peut-être vous asseoir pour lire ce qui suit, car ce n’est pas facile à encaisser : les personnes que vous avez vues prétendant être russes n’étaient… pas russes !

Parce qu’ils ne sont pas humains !

Les Russes que vous avez rencontrés ressemblent aux androïdes des films Blade Runner.

Comme vous l’avez peut-être entendu aux informations, presque tout l’argent des caisses de Mère-Russie est affecté à la défense nationale. Eh bien, la pointe de cet effort est un programme pour créer les « androïdes » susmentionnés - des copies de vrais Russes, mais qui parlent bien et sont toujours en train de dire de belles choses sur leur pays, telles que : « Venez en Russie, vous allez adorer ! » ou « Spassibo nazdarovié ! » ; et d'autres phrases préprogrammées. Vladimir Poutine a personnellement présidé au choix des phrases.

La conspiration est tellement profonde qu’elle n’est connue que de 150 millions de Russes et de personne en dehors de ce cercle intime… Et bien sûr de vous désormais.

Lire aussi : Pourquoi les Russes ont-ils deux passeports?

2. Santé

Nous appartenons tous à l'espèce Homo sapiens, mais ce que les manuels scolaires ne disent pas, c'est que le Russe a un côté étranger à tout cela. L’oxygène même des « vraies démocraties » nous donne la sensation d’une pincée de sel sur une plaie ouverte.

Les lieux qui favorisent une représentation égale des personnes représentant environ trois pour cent de la population ont des effets particulièrement néfastes sur la santé d'un Russe.

Un incident particulièrement désagréable est arrivé à un agent du FSB (services secrets russes, ndlr) dont la mission était d'éliminer une cible lors d'un match de basketball bondé en Europe. Il soupçonnait que quelque chose se tramait lorsque les joueurs se précipitèrent sur le terrain, devant des milliers de supporters silencieux et perplexes : un joueur était très petit, l’autre obèse, un autre avec un seul pied et il y avait aussi des jumeaux siamois.

Lire aussi : Pourquoi le drapeau russe est-il blanc-bleu-rouge?

L'agent russe n'en croyait pas ses yeux ! L’ensemble du public ne semblait pas s'être rendu compte que les règles du jeu ne pouvaient être observées de manière rigoureuse, et était occupé à vanter sur Twitter les vertus d’une forme de basketball qui ne fonctionne pas dans la pratique, mais célèbre la diversité. Les matériaux classifiés obtenus par Russia Beyond indiquent que la peau de l'agent se décomposait presque en voyant cela. Il a eu la chance de s’en sortir vivant et de rentrer chez lui pour retrouver sa femme et ses enfants.

3. Pour de vrai maintenant

Si vous en êtes à ce stade, de deux choses l'une : soit vous croyez ce qui a été dit (dans ce cas, cherchez l'aide d'un professionnel dès maintenant !) soit vous voulez voir si le troisième point de l’article est une perte de temps encore plus grande que les deux premiers.

En vérité, les Russes jouissent des mêmes règles en matière de sortie et d'entrée dans leur pays que toute autre démocratie constitutionnelle. Si vous ne violez pas la loi, vous êtes libre de partir à votre guise.

Les exceptions notables pour les citoyens russes incluent le fait d’être enrôlé dans une académie militaire, notamment fédérale. Une permission doit être obtenue. Les agents fédéraux actifs ne sont pas autorisés à sortir du territoire - ce qui n’est pas différent de la plupart des pays.

Lire aussi : Cinq raisons d’être fier de ses origines russes

Les autres exceptions au départ ne sont pas très différentes des autres sociétés ouvertes. Ils comprennent les citoyens ayant accès à des informations classifiées ; les conscrits militaires ; les citoyens assignés à comparaître devant un tribunal ; ceux qui tentent de contourner les lois ; et ceux qui donnent de fausses informations dans des documents officiels.

Alors désolé d’en décevoir certains, mais la Russie n'est pas la Corée du Nord !

Pourquoi les Russes ne sourient-ils pas, et qu’est-ce qui est susceptible de leur faire verser quelques larmes ? Dans ce catalogue, vous retrouverez toutes nos publications sur ces questions qui vous taraudent au sujet des habitants de ce vaste pays.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies