Comment acheter ou adopter un chien en Russie

Getty Images
Il est important de trouver un éleveur de confiance ou un refuge pour animaux enregistré afin de s’assurer que votre futur toutou est en bonne santé, heureux et a bien été hébergé.

En Russie, il n’existe pas de taxes ni de licence pour posséder des chiens et des chats (comme aux États-Unis, en Allemagne, en Autriche, etc.), et il est possible d’acheter ou d’adopter à peu près n'importe quel chien si vous le désirez. Si vous voulez un pedigree, vous devrez trouver un éleveur enregistré. Il y a beaucoup d'annonces pour des chiots en ligne, et beaucoup sont assez bon marché. Mais ne vous précipitez pas dans l’achat d’un toutou : les éleveurs malhonnêtes risquent de vous vendre un animal qui n’est pas à la hauteur en termes de pedigree - et vous ne le saurez que lorsqu’il aura grandi.

Comment trouver un éleveur en Russie

« Il est mieux de demander à vos amis qui ont la race que vous voulez », dit Daria Sokolova. Une fois, elle a acheté un Yorkshire terrier à un éleveur de chiens au hasard sur Internet.  il est devenu un gros chien, une fois et demie plus grand qu'il n'aurait dû, puis il s'est enfui ! « Si vous ne connaissez pas ce genre de personnes, visitez les salons canins et demandez les contacts d’éleveurs et de propriétaires des gagnants » (le calendrier de ces compétitions est publié sur le site de la Fédération canine de Russie). Vous pouvez également consulter la liste des éleveurs officiels.

Lire aussi : Dix chats qui «travaillent» pour les musées russes

Les éleveurs professionnels sont préoccupés par leur réputation, ils veillent donc à garder leurs documents en règle. Ils s'efforceront également de s'occuper au mieux de chaque animal. Lorsque vous rendez visite à un éleveur, celui-ci doit montrer le chiot et le pedigree de ses parents et créer un passeport vétérinaire avec une preuve de vaccination. De nombreux éleveurs mettent une puce aux chiots. Généralement, ils ont tendance à ne travailler qu'avec une seule race, ils sont donc souvent de vrais experts.

Cinq races aux racines russes

1. Samoyède - ce chien blanc duveteux tire son nom du peuple autochtone samoyède de Sibérie. Le samoyède aime la neige, la marche et les grandes familles – il est très amical !

2. Husky sibérien - une race dont les ancêtres sont issus de l'environnement extrêmement froid et rude de l'Arctique. Les huskies ont besoin d'un grand appartement et d'un maître actif pour les emmener faire des promenades régulières.

3. Les laïkas de Sibérie orientale sont des chiens de chasse naturels utilisés pour une grande variété de petits et grands gibiers, allant des écureuils, des martres et des tétras à l’orignal, aux ours, aux sangliers et aux lions des montagne.

Lire aussi : Combien les Russes dépensent-ils pour leurs chats et chiens?

4. Les bergers de l’Europe de l’Est sont très populaires en Russie. Ce sont des chiens extrêmement intelligents et loyaux dévoués à leurs propriétaires.

5. Les barzoïs russes ressemblent aux loups et ont l’habitude de baisser la tête. Calmes et élégants, les barzoïs sont également d'excellents compagnons de chasse.

Comment adopter un chien dans un refuge

Si vous ne vous souciez pas du pedigree, si vous ne comptez pas participer à des expositions canines ou si vous voulez juste un ami à quatre pattes, vous pouvez adopter un chien dans un refuge. En Russie, il existe des refuges municipaux et privés, et la plupart ont des profils sur les réseaux sociaux (voir les adresses à Moscou ici en russe). Vous pouvez également assister à des événements caritatifs organisés régulièrement dans les grandes villes par des bénévoles et des refuges pour aider les gens à trouver des chiens.

Préparez-vous à visiter plusieurs abris et à prendre note des conditions dans lesquelles vivent les animaux ; parlez avec le personnel du refuge. Si vous aimez l’aspect d’un chien particulier, posez des questions sur son histoire, sa santé, ses vaccinations, s’il porte une puce et étudiez son comportement. À leur tour, les travailleurs de l'abri vous interrogeront sur votre mode de vie et sur la raison pour laquelle vous souhaitez emmener ce chien à la maison. Si tout se passe bien, vous signerez un accord et vous aurez un nouveau compagnon à dorloter.

Lire aussi : De la Sibérie à l'Extrême-Orient, le chien de traîneau dans tous ses états

Comment emmener votre chien à l'étranger

Chaque pays a ses propres règles concernant l'introduction d'animaux sur son territoire. Vous devez donc les connaître avant de voyager (par exemple, voici les règles de l'UE et des États-Unis). Néanmoins, pour amener un chien de Russie, vous devez créer un passeport vétérinaire international (vous pouvez le faire dans la plupart des cliniques en Russie), qui fournira des informations sur le propriétaire de l'animal et sur les vaccins qui lui ont été administrés. Il est également important que le chien ait une puce électronique. Les règles de transport dans les avions et les trains dépendent du transporteur.

Dans cette vidéo, nous vous présentons les animaux les plus dangereux de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies