La justice russe acquitte un chat accusé de vol d’électricité

Fraude au compteur électrique pour près de 80 000 roubles (environ 1 050 euros) ? Des habitants de Barnaoul, dans l’Altaï, n’ont rien trouvé de mieux que d’en rejeter la responsabilité sur leur matou. D’après leur version, le chat, grand amateur de balades dans le grenier, aurait arraché un plomb du compteur lors de l’une de ses habituelles promenades, informe le site internet du fournisseur d’électricité de la ville.

Au tribunal, l’électricien de la société a cependant pris la défense du quadrupède, expliquant que le plomb ne peut être retiré par mégarde. Il a en effet expliqué que le fil attachant le plomb est tellement solide, que même les spécialistes ne peuvent le couper sans bec-de-corbeau. Dans son intervention pour la défense de l’animal, il a ainsi souligné que même si le chat s’était suspendu au fil, il ne l’aurait pas sectionné.

Ses propos ont semble-t-il convaincu le tribunal, qui a par conséquent acquitté le matou et statué que ses propriétaires devront régler leur dette de 78 000 roubles et payer 2 500 roubles de frais de procédure.

Dans cet autre article, nous vous présentons huit chats ayant marqué la culture russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies