Quatre choses qui vous surprendront dans un restaurant russe

Legion Media
Nous avons demandé aux professionnels de la restauration d'expliquer tout ce qui surprend les étrangers dans les restaurants russes.

Il y a peut-être beaucoup d'autres choses surprenantes que ces quatre points. Par exemple, des photos de nourriture dans le menu de certains restaurants ou de la musique à fond la caisse qui vous empêche d'entendre votre propre voix. Voici ce que vous feriez mieux de savoir avant d'aller au restaurant en Russie.

1. Mieux vaut réserver table à l'avance

Les Russes vont surtout au restaurant le vendredi et le samedi, il est donc préférable de réserver à l'avance des tables avec une bonne vue, un bon emplacement sur la terrasse ou des salles individuelles.

« Les étrangers peuvent être surpris du fait que le flux principal des clients, ou +coup de feu+, tombe toujours le vendredi. À l'étranger, tout est plus mesuré - les gens peuvent aller n'importe quel jour de la semaine au restaurant », dit Elena Merkoulova, le fondatrice de la société d'organisation d'expositions PIR Expo.

Lire aussi : Cinq restaurants avec une vue imprenable sur Moscou

2. Aller au restaurant, c'est une grande sortie

Dans de nombreux restaurants, surtout d'un certain niveau, les invités ont l'air d'en faire un peu trop : les dames sont dans leurs plus belles robes, avec bijoux, talons et, bien sûr, maquillage, et les hommes sont sapés en conséquence. En Russie, jusqu'à présent, une sortie au restaurant est perçue comme un événement important.

« Dans nos restaurants 354 (Ruski, Insight, Fresh Air), très souvent on célèbre des événements importants et solennels : demandes en mariage, organisation de mariages, anniversaires, etc. Il y a aussi un code vestimentaire sous-entendu : mieux vaut ne pas venir en shorts et en claquettes », confie le directeur exécutif du groupe de sociétés 354 Gleb Marach.

3. Vin très cher

Le prix d'un verre de vin ou d'une bouteille entière peut vous surprendre désagréablement, et pas seulement dans les restaurants d'élite. « Si le prix du plat principal varie autour de 10 euros, le vin est étonnamment cher », s'interroge Tommy d'Irlande.

Lire aussi : Les «règles» non écrites des repas dans une maison russe

« En Russie, quel que soit le niveau de l'institution, le prix du vin est toujours été élevé, a déclaré Evguenia Katchalova, fondatrice du réseau de bars à vin Wine Bazar. Loyer, frais de personnel et autres coûts influent sur le prix final. Et cela vaut non seulement pour les produits étrangers, mais aussi pour les vins produits en Russie. Pour revenir sur leurs frais suite à l'achat d'équipement coûteux, les producteurs russes ont besoin d'abord de mettre une étiquette de prix assez élevé. Après tout, nous n'avions pas les technologies, nous devions tout recréer de zéro, mais c'est une question de temps ».

4. Dans les restaurants, ce sont les hommes qui paient

Si un homme invite une femme au restaurant, il est probable qu'elle s'attend à ce qu'il paie la note.

« Les étrangers peuvent être surpris de nos stéréotypes patriarcaux encore forts. Par défaut, si un homme invite une dame, on suppose qu'il paie, indique dit Pavel Bogdantchikov, directeur Lumberjack bar. Il y a bien sûr des femmes progressistes qui veulent même payer pour elles-mêmes lors d'un rendez-vous, mais, nous devons l'admettre, elles ne sont pas très nombreuses ».

Que faire si vous êtes invité chez votre ami russe ? Trouvez la réponse dans notre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies