Yandex-Taxi accusé d’espionner ses utilisateurs

Vyacheslav Prokofyev/TASS
Avez-vous déjà remarqué que les prix sur vos applications de réservation de taxi décroissent après que vous avez consulté une offre concurrente? De la paranoïa? En Russie, GettTaxi affirme que son rival, Yandex.Taxi, piste ses utilisateurs et leur offre des prix plus bas lorsqu’ils téléchargent une autre application de ce type.

Un beau jour, le Moscovite Timofeï Vassiliev est entré dans une colère noire après avoir constaté que son conducteur de taxi avait laissé tourner le compteur et lui avait demandé de payer pour un trajet qui avait déjà pris fin. Frustré, Vassiliev a alors décidé de changer d’application et a installé GettTaxi.

Peu après, il a remarqué que le prix d’un trajet sur Yandex.Taxi avait baissé de 40 roubles (59 centimes d’euros). Aussi, même si n’est pas assez pour s’acheter un café dans la capitale russe, Vassiliev, excité par cette découverte, a alors partagé l’information sur les réseaux sociaux.

Lire aussi : Yandex et Uber s’allient pour conquérir le marché russe des VTC

« Il semble que Yandex collecte des données et propose de meilleurs prix si Gett est également installée sur votre téléphone !, a-t-il publié sur Facebook. Bien entendu, c’est horrible du point de vue de la vie privée, mais maintenant on peut économiser de l’argent. Installez Gett, faites un trajet, et Yandex.Taxi sera moins cher. Vérifiez-le et profitez des réductions ! »

Dave Waiser, entrepreneur basé à New-York et fondateur de GettTaxi, était furieux lorsqu’il a appris la nouvelle. Sa société a alors effectué ses propres tests et a également fait appel à une entreprise indépendante pour savoir s’il existait réellement une différence de prix. La compagnie a finalement porté plainte auprès du Service fédéral anti-monopole de Russie. Sur sa page Facebook, Waiser promet même à son concurrent un YandexGate. 

« Je n’arrive toujours pas à croire qu’ils aient fait ça, a-t-il confié. La concurrence déloyale est illégale que ce soit en Russie ou aux États-Unis, où Yandex est coté au NASDAQ. Chaque manager de Yandex qui a été impliqué ou ne serait-ce même qui était au courant de cela, pourrait avoir des problèmes avec la loi ».

Lire aussi : Les erreurs typiques à éviter lors d’un voyage en Russie

Selon Alexander Sviridenko, programmeur et chercheur chez Dr. Web, une société d’antivirus russe, espionner les utilisateurs est incroyablement simple pour une application.

« N’importe quelle application peut savoir si une autre est installée sur le smartphone, a-t-il expliqué à Russia Beyond. Aucune autorisation de la part de l’utilisateur n’est requise. Yandex dispose d’une telle fonction dans son service analytique. Pour Google, c’est encore plus facile. La plupart des applications sont installées sur Google Play Store, et l’appareil envoie des notifications automatiquement. Vous pouvez seulement vous protéger en coupant la connexion Internet ».

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies