Palais temporaires: les premiers pavillons du parc VDNKh de Moscou

Archives
Les premiers pavillons de l’Exposition des réalisations de l'économie nationale de l’URSS (VDNKh) ne devaient durer que 100 jours, avant que Joseph Staline ne prolonge cette période jusqu'à cinq ans, puis en fasse un élément permanent. De nombreux bâtiments ont ainsi été reconstruits ou renforcés. De nos jours, ils sont parfois remplacés ou démolis. À quoi ressemblent-ils?

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le pavillon représentant la République socialiste soviétique (RSS) d'Ouzbékistan a été créé en 1937 pour accueillir une exposition consacrée aux industries de la république. Le bâtiment en bois était décoré de sculptures et de peintures dans le style local réalisées par les meilleurs artistes ouzbeks. Il y avait une fontaine, quatre statues en plâtre plaqué en bronze dans la cour et une rotonde en forme d'étoile. Après la Seconde Guerre mondiale, le bâtiment a été détruit, car il était dans un état de délabrement avancé.

>>> En images: à quoi ressemblait la vie dans l’Asie centrale soviétique?

Remise en état des terres et des forêts

Le pavillon « Remise en état des terres et des forêts » était un bâtiment en bois assez modeste avec de nombreuses fenêtres. Il était entouré de sa propre petite forêt. L'exposition portait sur le rôle des arbres dans la protection des récoltes contre la sécheresse. En 1954, un nouveau pavillon appelé « Foresterie » a été construit à cet endroit.

Pavillon principal

Le pavillon principal,  qui a ouvert ses portes en 1939, était un grand bâtiment à l’aspect strict avec les lettres « СССР » (« URSS ») sur le devant. Il y avait une haute tour avec les sculptures d'un conducteur de tracteur et d'une kolkhozienne (fermière) au sommet. Il a été conçu comme un préambule à toutes les expositions du complexe.

Jeunes naturalistes

Le pavillon des « Jeunes naturalistes » était, en 1939, entouré de grands pins donnant beaucoup d'ombre. Ce bâtiment blanc avait une tour et des arcades couvertes. L'exposition montrait comment les pionniers soviétiques aidaient les écoliers à étudier et à travailler, et des spécimens de plantes cultivées ainsi que différents équipements y étaient exposés.

Arctique soviétique

Lorsque le pavillon en bois « Arctique soviétique » a été inauguré en 1939. La façade du bâtiment était décorée d'une carte de l'Arctique représentant la station dérivante de l'explorateur Ivan Papanine. Le pavillon était également surmonté d’une réplique grandeur nature d'un avion d'expédition polaire. À l'intérieur, les visiteurs pouvaient découvrir comment se déroulait l’exploration de l'Arctique. En 1940, on décida de rénover le pavillon afin s’y héberger l'exposition de la RSS carélo-finnoise.

>>> Ces projets de grande ampleur que les Soviétiques ont tenté de concrétiser dans l’Arctique

Biélorussie

Le premier pavillon de la RSS de Biélorussie était un bâtiment spacieux et lumineux avec deux portiques latéraux. Le bâtiment était décoré d'ornements nationaux sculptés et peints. Près de l'entrée se trouvaient deux immenses vases lumineux et des sculptures d'un garde-frontière et d'une jeune kolkhozienne. Les thèmes principaux de cette exposition étaient le contrôle des frontières et l'agriculture.

RSS du Tadjikistan

Le pavillon de la RSS du Tadjikistan était l'un des plus petits. Il était en bois avec de belles sculptures et statues dans le style national. Le bâtiment se composait de cinq salles décorées dans différents styles, allant du mauresque au constructivisme. L'exposition était consacrée à différentes industries et aux « oudarniki » (« travailleurs de choc » - des travailleurs effectuant des tâches particulièrement ardues ou urgentes). Après la Seconde Guerre mondiale, le pavillon était très délabré.

Betterave à sucre

Le pavillon « Betterave à sucre » avait d'immenses fenêtres et une cour avant avec un petit jardin et une statue d'un travailleur de choc. L'exposition était consacrée à l'industrie de la betterave sucrière et à l'expérience des travailleurs de choc. Il y avait aussi un petit cinéma qui projetait des documentaires. En 1954, un nouveau bâtiment est apparu à la place de celui-ci.

 Presse

Le pavillon « Presse » a été construit dans le style Empire stalinien avec un portique à piliers. Devant le pavillon se trouvait un obélisque surmonté d'une statue d'un ouvrier tenant un livre sur l'histoire du Parti communiste soviétique. L'exposition était consacrée à la littérature classique russe et à la presse paysanne. En 1954, le bâtiment fut démoli.

>>> En images: les costumes nationaux des 15 républiques de l’URSS

Tourbe

Le pavillon « Tourbe » était également très petit. Rappelant par sa forme un tas de tourbe, il était orné de quatre énormes lettres : « ТОРФ » (« Tourbe »). Un espace près du pavillon a été utilisé pour exposer les machines chargées de creuser et d’améliorer la tourbe. L'exposition et les dossiers des travailleurs de choc exposés visant à informer les Soviétiques sur les différentes manières d'utiliser cette ressource. En 1951, l'exposition a obtenu un nouveau bâtiment.

RSS d'Ukraine

La RSS d'Ukraine a d'abord construit un pavillon en bois dans le style d’une maison paysanne, mais Khrouchtchev lui-même n'aimait pas le bâtiment. La version finale ressemblait à la gare de Kiev. L'entrée était décorée d'une couronne de fruits et d'un vitrail. L'exposition montrait les différentes réalisations agricoles et scientifiques de la république.

Régions de Voronej, Koursk et Tambov

Le pavillon en bois dédié aux régions de Voronej, Koursk et Tambov a été inauguré en 1939. Il comportait deux portes où l'on accédait par des marches et surmontées d'un toit en chapiteau, ainsi qu’une petite tour avec une flèche sur le dessus. Il contenait des ornements russes colorés - un hommage à l'architecture nationale en bois. L'exposition montrait les particularités de la nature et des industries de la région.

Apiculture

Le pavillon « Apiculture » n'avait pas de nom écrit sur sa façade, car son apparence en disait plus que les mots. La partie centrale du bâtiment était décorée d'un énorme nid d’abeilles avec une grande abeille en métal au-dessus de l'entrée. Le pavillon possédait également une ruche abritant 45 familles d'abeilles du Caucase. L'exposition expliquait les technologies d'obtention et d'utilisation du miel.

RSS du Turkménistan

>>> Six habitudes héritées de l’URSS qui ont la vie dure

Le pavillon de la RSS turkmène semblait très aéré, car il était conçu comme un bâtiment avec de larges arcades couvertes. Il était richement décoré d'ornements floraux peints, de sculptures et de vitrages. L'exposition montrait la nature, la culture, les réalisations industrielles et la vie paysanne de cette république d’Asie centrale.

Administration principale de la réfrigération

Le pavillon « Glavkhladoprom » (« Administration principale de l'industrie de la réfrigération ») était l'un des bâtiments les plus inhabituels du complexe. Il a été construit sous la forme d’une montagne de glace avec des terrasses et une statue d'ours polaire au sommet. Le pavillon familiarisait les visiteurs avec les produits laitiers soviétiques et l'industrie de la crème glacée du pays. Après la Seconde Guerre mondiale, l'exposition a été déplacée dans un nouveau bâtiment.

ARSS du Tatarstan

Le bâtiment dédié à la République socialiste soviétique autonome tatare avait deux fontaines et une cour intérieure - un élément spécifique des maisons tatares. Les salles richement ornées détaillaient les ressources naturelles de la république et les différentes réalisations des paysans locaux. Dans les années 1960, cependant, l'administration du VDNKh a décidé de réorganiser le territoire et de démolir le pavillon, tout comme de nombreux autres pavillons nationaux délabrés.

Quels étaient les points faibles de la vie en URSS ? Trouvez la réponse dans cette publication.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies