Comment l'URSS a-t-elle vu le jour?

Alexander Kislov
Selon le plan de Lénine, la future URSS aurait pu avoir des membres partout dans le monde. Mais finalement, c’est le plan de Staline, très centralisé, qui a prévalu. Alors, comment l'Union a-t-elle émergé? Et pourquoi était-ce nécessaire?

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Signature du Traité sur la création de l'Union des Républiques socialistes soviétiques

« Quoi ? Les bolcheviks ont simplement commencé à recréer l'Empire russe qu'ils viennent de détruire ? » : c’est ce que les gens du monde entier ont dû penser quand, en 1922, l’URSS a été officiellement déclarée « État unifié », comprenant quatre républiques (Russie, Ukraine, Biélorussie et Républiques soviétiques socialistes transcaucasiennes).

Cependant, la création de l'URSS telle que nous la connaissons n'a pas été momentanée ni si simple.

Les préparatifs

Lors de la rédaction des projets de création de l’URSS, Lénine et Staline ont joué le jeu « du bon flic et du mauvais flic ». Après 1918, la plupart des anciennes parties de l'Empire russe sont devenues des républiques socialistes soviétiques. L’idée initiale de Joseph Staline était simplement de toutes les fusionner dans la République soviétique socialiste fédérative de Russie avec un gouvernement centralisé et une législation identique pour tous.

Vladimir Lénine et Joseph Staline

Fait intéressant : en 1922, Staline était commissaire du peuple (de facto, ministre) pour les nationalités de la République russe. Et c'est lui qui, avec Lénine, a signé le 3 novembre 1917 la « Déclaration des droits des peuples de Russie » qui stipulait notamment « le droit des peuples de Russie à la libre autodétermination, même au point de se séparer et de former un État indépendant ». Par la suite, Staline a fait un virage à 180 degrés.

>>> Pourquoi le socialisme a-t-il été un échec en URSS?

Lénine s'est farouchement opposé à l'idée d'un État centralisé, la qualifiant d'antidémocratique. Il a suggéré que les républiques indépendantes s'unissent sur la base de l'égalité des droits, en conservant leurs gouvernements respectifs. Des sources disent que Lénine projetait en effet une URSS encore plus large, qui comprendrait de nombreux pays d’Europe et d’Asie.

Pourquoi l'URSS a-t-elle été formée ?

Les bolcheviks ont compris qu’ils pouvaient unir les anciens gouvernorats de l’Empire en un seul État pour « avoir une meilleure position face à un environnement capitaliste hostile », explique l’historien Alexandre Orlov. Mais il semble qu’en réalité, l'Union nécessaire existait déjà avant la formalisation de l'URSS. Comment cela a-t-il pu arriver ?

En 1920, des traités d'union ont été signés entre la Russie et l'Ukraine, en 1921 – entre la Russie et la Biélorussie, puis avec les républiques du Caucase. Selon les traités, la République socialiste fédérative de Russie obtenait le droit de représenter toutes les autres républiques au niveau international et de signer des documents diplomatiques en leur nom.

La fontaine de l'Amitié entre les peuples dans le parc VDNKh

En outre, les sept commissariats du peuple (ministères) les plus importants – Défense, Économie nationale, Commerce extérieur, Finances, Travail, Chemins de fer, Postes et Télégraphes, étaient tous centralisés, ce qui signifiait que les commissariats russes gouvernaient leurs sphères respectives non seulement en Russie, mais aussi dans les autres républiques socialistes.

>>> En images: les costumes nationaux des 15 républiques de l’URSS

Officiellement, l'URSS a été formée le 30 décembre 1922, lorsque le Traité sur la création de l'URSS (signé entre la république russe, la république transcaucasienne, la république d'Ukraine et la république de Biélorussie) a été approuvé par le premier Congrès des Soviets de toute l'Union.

Lénine voulait créer l'URSS comme base de l'unité future de tous les pays socialistes dans une République soviétique socialiste mondiale. Du moins, c’est ce que dit la Constitution de l’URSS (31 janvier 1924). Mais à la fin, le plan de Staline, visant à faire de l’URSS un État autoritaire centralisé, a prévalu.

Comment l'URSS est-elle devenue un État autoritaire ?

En 1925, le Parti communiste de la République socialiste fédérative soviétique de Russie est devenu le Parti communiste de toute l'Union (bolcheviks) – et Staline en était le secrétaire général. Dès 1927, par exemple, le 15e Congrès du Parti communiste de l'Union approuvait le plan de collectivisation. Ce qui signifie que le parti au pouvoir finalisait et dirigeait les décisions du gouvernement.

Joseph Staline

Cela illustre bien le « contrôle du Parti » – au fond, toutes les décisions des organes de l'État de l'URSS étaient contrôlées et approuvées par le Parti communiste. Le Parti gouvernait tout. Mais gardez à l'esprit que les dirigeants soviétiques étaient appelés secrétaires généraux du Comité central du Parti communiste de l'URSS. Donc, à la fin, il y avait une seule personne couronnant le tout, le secrétaire général – donnant à l’État une forme autoritaire. Et cette personne, à partir de 1922-1923, était Joseph Staline.

>>> En images: pourquoi les pays baltes étaient-ils privilégiés en URSS?

De nombreux anciens territoires de l'Empire russe ne sont pas immédiatement devenus des parties de l'URSS en 1922, mais l'ont « rejoint » plus tard. Comme la plupart de ces républiques n’avaient pas vraiment de gouvernements indépendants - c’étaient des républiques socialistes contrôlées par un comité central du Parti communiste de l’Union - leur « décision » de rejoindre l’URSS n’était en réalité qu’une formalité.

Signature du décret sur la formation de la République socialiste soviétique autonome tatare (RSSAT)

En 1925, les républiques ouzbèke et turkmène, en 1929 – la république tadjike, en 1936 – les républiques kazakhe, kirghize, géorgienne, azerbaïdjanaise et arménienne, en 1940 – les républiques de Lettonie, de Lituanie, d'Estonie et de Moldavie sont toutes devenues des républiques de l'Union soviétique. Avec les précédentes, il y avait au total 17 républiques en URSS en 1940.

Et ces 17 républiques étaient, en fait, gouvernées à partir du centre – de Moscou, où le Comité central et son secrétaire général étaient basés. En fin de compte, la conception de Staline a prévalu et les républiques socialistes soviétiques ne sont pas devenues des États socialistes indépendants, mais plutôt des républiques satellites au sein de l’URSS. 

Était-il possible de circuler librement sur le territoire de l'URSS ? Trouvez la réponse dans cette publication.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies